Hôpital Gabriel Touré : Les blocs opératoires à l’arrêt

Les activités sont suspendues dans les blocs opératoires de l’hôpital Gabriel Touré depuis le 4 mars dernier. Seuls les cas d’urgence sont pris en charge. Selon les responsables du comité syndical, la fermeture de ces blocs s’explique par « une mauvaise gestion des responsables de cet hôpital ». Un préavis de grève, prévue les 27 et 28 mars prochains, a d’ailleurs été déposé. Cet arrêt d’activités entraîne des « conséquences énormes » sur le fonctionnement de l’hôpital, selon certains médecins. « Aucun bloc opératoire ne fonctionne en ce moment sauf les blocs des services d’urgences.

Une manière de dénoncer la mauvaise gestion de l’hôpital ». Ces propos sont de Djimé Kanté, le porte-parole du syndicat de l’hôpital Gabriel Touré. Il dénonce, une mauvaise foi des services administratifs du centre hospitalier. « Cette fermeture s’explique, tout seulement, par la mauvaise gestion. Si les dispositions ne sont pas prises pour la maintenance récurrente de ces installations, et si des dispositions ne sont pas prises pour doter ce service essentiel dans la prise en charge des patients référés qui arrivent chez nous, il faut s’attendre que ces blocs puissent s’arrêter. Cela a commencé par des serviettes et ensuite d’autres équipements », a déclaré Djimé Kanté. Il exige la satisfaction d’une série de revendications, notamment, la réhabilitation de l’ensemble des blocs opératoiresla mise à la disposition du personnel les matériels et produits indispensables pour l’amélioration des conditions d’accueil, d’hospitalisation et de soins. Si ces revendications ne sont pas satisfaites, le syndicat de l’hôpital prévoit d’aller en grève.

Source: L’ Aube

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *