« ESSAI INTERNATIONAL RANDOMISÉ DE TRAITEMENTS » CONTRE LE COIVID-19 : LES MALIENS SONT-ILS DEVENUS DES COBAYES ?

Pour lutter contre la pandémie du COVID-19, le gouvernement du Mali a donné son feu vert pour que le pays soit retenu en tant que site de l’étude multicentrique international de l’OMS en ce qui concerne les essais de traitement supplémentaires pour le COVID-19.

Dans une lettre réponse, le ministre de la Santé et des Affaires sociales vient de donner son accord pour que les essais de traitement puissent se faire conformément à la demande du CVD Mali.

En effet, pour lutter contre le coronavirus au Mali, les autorités sanitaires ont autorisé l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) à retenir le Mali comme site de l’étude multicentrique international.

«En réponse à votre lettre dont l’objet et les références sont ci-dessus cités, vue l’urgence et la nécessite de riposte nationale face à la pandémie de COVID-19 au Mali, j’ai l’honneur de vous donner l’autorisation pour que le Mali soit retenu comme site de l’étude multicentrique international de l’OMS « SOLIDARITE : Essai international randomisé de traitements supplémentaires pour COVID-19 chez les patients hospitalisés qui reçoivent les soins standards disponibles au niveau local à travers le CVD-Mali » », est en substance le contenu de la réponse du Ministre de la Santé.

En ces termes, le ministère de la santé annonce donner son accord pour que le Prof Samba O. SOW, Directeur Général de CVD-Mali en soit le Principal Investigateur.

Par ailleurs, il importe de souligner qu’on appelle par étude ou essai randomisé contrôlé, un protocole expérimental ayant pour but d’évaluer l’efficacité d’une thérapie, d’une action de prévention ou d’un médicament. Elle compare un groupe expérimental dit groupe d’intervention à qui l’on administre le traitement et un groupe dit groupe de contrôle ou groupe témoin suivant un traitement standard ou prenant un placebo. Alors, si l’on s’en tient à cette définition, il est sans doute clair qu’un traitement expérimental serait en cours dans le pays alors qu’il y a environ un mois, l’on a décrié les propos d’un médecin français qui annonçait des tests en Afrique sur les prostitués.

Aujourd’hui l’OMS passe par notre pays pour faire des essais sur les malades de COVID-19. La question que l’on se pose est (…)

KADOASSO.I

Nouvel Horizon

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.