Ecole de santé “le Djenné” : 58 récipiendaires reçoivent leurs diplômes

La direction de l’école de santé “Le Djenné” a organisé le samedi 19 mars 2016 une cérémonie de remise de diplômes à 58 récipiendaires. La promotion porte le nom de Pr. Alhousseini Ag Mohamed.

 enseigne pharmacie vente medicaments medecine sante

Baptisés promotion Pr. Alhousseini Ag Mohamed, chevalier de l’Ordre national du Lion du Sénégal, chevalier de l’Ordre national du Mérite de la santé du Mali et agrégé en ORL et chirurgie cervico faciale, les 58 récipiendaires ont été admis aux examens nationaux 2014-2015.

Parmi eux, on compte 7 infirmiers en santé publique, 15 infirmières obstétricales, 4 techniciens de labo-pharmacie, 12 infirmiers d’Etat, 13 sages-femmes d’Etat et 7 en biologie médicale.

Selon le promoteur de l’école de santé “Le Djenné”, Nouhoum Bocoum, le choix de Pr. Alhousseini Ag Mohamed comme parrain n’est pas fortuit, car cet ancien chef de service d’oto-rhino laryngologie de CHU Gabriel Touré a pendant de longues années servi le Mali avec honneur et loyauté et particulièrement dans le domaine de la santé.

En félicitant les encadreurs et les partenaires de l’école, le promoteur Bocoum a fait savoir que l’école de santé “Le Djenné” se veut toujours être une source ininterrompue d’agents de santé bien formés et bien orientés pour soutenir l’effort national de l’autosuffisance et la sécurité sanitaire dans toute la pyramide sanitaire : santé publique, santé communautaire, santé privée.

Le parrain, Pr. Alhousseini Ag Mohamed, a remercié la direction de l’école pour le choix porté sur sa modeste personne et félicité le corps professoral pour les résultats obtenus. Il a aussi demandé aux récipiendaires d’aller servir là où le devoir les appellera tout en leur proposant de penser à des formations continues. Il a profité de l’occasion pour leur souhaiter une longue vie professionnelle.

Pour rendre hommage à deux personnes qui ont été arrachées à leur affection, l’école a décidé de baptiser deux salles de classe en leurs noms. Il s’agit de feu Alion Saye, encadreur, déclarant en douane, et de feue Mme Mariam Coulibaly, étudiante en 3e année sage-femme. Ainsi, la salle C6 porte désormais le nom de Mariam Coulibaly et la salle B1 celui d’Alion Saye.

Fombus

 

Source:  L’Indicateur du Renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *