Ebola : lancement d’un nouveau vaccin plus approprié pour une utilisation en Afrique

L’Administration chinoise des médicaments et des aliments a approuvé le 19 octobre la demande d’enregistrement du nouveau « vaccin recombinant contre le virus Ebola (vecteur adénovirus) ».

ebola virus fievre maladie hemmoragique desinfection quarantaine medecin

Ce vaccin, un produit de vaccination recombinant innovant, a été développé indépendamment par la Chine, avec des droits de propriété intellectuelle complètement indépendants, est le premier vaccin recombinant contre le virus Ebola.

L’approbation par la Chine de ce vaccin contre le virus Ebola peut également stimuler l’immunité du corps humain et l’immunité humorale et, tout en assurant la sécurité, il possède également une bonne immunogénicité. En outre, ce vaccin brise le goulot d’étranglement technique des préparations lyophilisées de vaccin porteuses de virus. Avant cela, seulement deux pays dans le monde, soit les États-Unis et la Russie, avaient un vaccin contre le virus Ebola disponible. Comparé aux vaccins étrangers contre Ebola, qui se présentent sous forme liquide, la forme posologique lyophilisée du vaccin chinois contre le virus Ebola a une plus grande stabilité, et c’est un avantage des plus importants concernant son transport et son utilisation, en particulier en Afrique et dans d’autres zones où règnent de fortes températures.

Le vaccin recombinant contre le virus Ebola a été développé conjointement par l’Institut de bio-ingénierie de l’Académie chinoise des sciences médicales militaires et CanSino Biotechnology Inc.

Le virus Ebola a été découvert en 1976. En 2014, l’éruption de l’épidémie d’Ebola la plus grave en Afrique de l’Ouest avait coûté la vie à au moins 11 300 personnes, et l’Organisation mondiale de la santé l’avait classée parmi les maladies les plus graves de l’humanité. Le 10 août 2004, la Chine a envoyé un groupe d’experts en Afrique de l’Ouest pour lutter contre l’épidémie d’Ebola. Les statistiques montrent que depuis le début de l’épidémie de fièvre hémorragique Ebola, la Chine a mis sur pied sa plus grande opération d’aide sanitaire depuis la fondation de la Chine nouvelle, envoyant dans les trois pays de la zone épidémique plus de 1 200 travailleurs de la santé et experts en santé publique et a réalisé son objectif, « gagner la bataille, zéro infection » dans sa campagne de lutte contre l’infection en Afrique.

Par Hou Lulu du Quotidien du Peuple

 

La rédaction

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *