pèlerinage: L’Etat baisse le prix du Hadj 2017

La campagne du  pèlerinage 2017  de la filière gouvernementale  a été officiellement lancée depuis lundi 20 mars.  Le cout du pèlerinage de la filière gouvernementale a été revu à la baisse et est fixé à 2 364 235 F CFA contre 2 625 000 F CFA.
maison-hadj-pelerinage-mecque-musulman
 
Pour la 3e année consécutive, le voyage sur les lieux Saints de l’Islam est fixé à 2 364 235 F CFA contre 2 625 000 F CFA pour l’édition 2016. Dans ses frais, ne sont pas inclus les frais du pécule mouton, du passeport (55 000 F CFA), de la radiographie du thorax (7 500F CFA). C’est l’information principale issue de la conférence de presse animée hier à la Maison du Hadj par le directeur général de la Maison du Hadj, Hamza Moustapha Maiga, de son adjoint Ibrahim Diaby.
Ouverte le lundi 20 mars, la campagne pour le pèlerinage 2017 s’achève le 30 juin prochain. Selon les conférenciers, pour cette année, l’Arabie Saoudite a décidé d’augmenter le quota des pèlerins maliens passant de 9 000 à 13 323 pèlerins. La filière gouvernementale a un quota de 3323 pèlerins contre 10 000 pour la filière privée.
Cette augmentation selon le DGA de la Maison du Hadj, Ibrahim Diaby « marque la confiance que les autorités saoudiennes placent au Mali. Elle est dû aussi aux bons comportements des pèlerins maliens  et à la bonne formation reçue tant par la filière privée que gouvernementale ».
Le lancement de la campagne ouvre ainsi la possibilité pour les pèlerins de s’inscrire. Et la Maison du Hadj dira M. Diaby est  à la disposition des pèlerins pour faciliter les inscriptions, les visites médicales, l’ocatroi des documents de voyages (le Nina, le passeport). A la Maison du Hadj, poursuivit-il,  deux banques sont installées : (BDM et Ecobank). « Nous voulons faire en sorte qu’une fois le pèlerin s’inscrit, qu’il ressort avec son papier de voyage ».
Cette étape dira le directeur général adjoint,  sera suivie de la formation religieuse et administrative.
Le directeur général, Hamza Moustapha Maiga a mis l’accent sur le respect de la date limite d’inscription fixée au 31 juillet et sur la nécessité d’avoir la carte Nina condition obligée pour avoir le passeport. Il a demandé à tous ce qui veulent s’inscrire de faire l’obtention de la carte Nina un prenable «  cela facilitera les choses et nous épargnera des bousculades à la Maison du Hadj où une équipe d’enrôlement du Ravec sera sur place ». Sur la baisse du prix, M. Maiga dira qu’elle est une volonté du chef de l’Etat.
Pour les conférenciers, des dispositions sont prises pour la réussite de l’édition 2017.
A.S.
autre presse
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.