Visite de l’honorable Madame Haïdara Aïchata Cissé à Washington

Dans le cadre de ses activités de plaidoyer en faveur du retour définitif de la paix et de la sécurité au Mali, l’Honorable HAIDARA Aichata CISSE, dite Chatto, député élue à Bourem, Région de Gao, accompagnée de Madame ASSORI Aicha Belco MAIGA, Présidente du Conseil de Cercle de  et de la sécurité Tessalit, région de Kidal, a séjourné, du 15 au 17 avril 2013, à Washington D.C., Etats – Unis, Mr Ahmadou Maïga   2ème Conseiller de l’Ambassade du Mali à Washington.

cisse chato haidara aissata

Haïdara Aïchata Cissé dite Chato

Au cours des différentes rencontres qu’elle a eues, notamment, au Département d’Etat, au Congrès et au NDI, l’Honorable HAIDARA Aichata CISSE, a tenu à exprimer toute la reconnaissance du Peuple et du Gouvernement du Mali à l’endroit du Gouvernement et du Peuple Américains pour les efforts immenses consentis dans la résolution de la crise malienne, et ce, malgré les restrictions qu’impose la législation à assister un pays ayant connu une rupture constitutionnelle.

Elle a, par ailleurs, salué l’action que l’Amérique a menée aux cotés de la France, et de la MISMA qui a permis de libérer les régions de Tombouctou et de Gao, occupées par les groupes terroristes, djihadistes et les narco trafiquants, qui sévissaient au Mali depuis un an. Poursuivant son plaidoyer, l’honorable HAIDARA Aichata CISSE, a insisté sur le fait  que le Mali, est, dans l’immédiat, confronté à trois défis majeurs, pour lesquels, il a besoin du soutien total des Etats – Unis. Il s’agit, selon elle, entre autres de:

1) l’éradication du terrorisme et du trafic de drogues qui sont à la fois une menace nationale et transnationale;

2) la tenue d’élections libres, transparentes et sécurisées, au mois de juillet 2013;

3) la relance du dialogue et de la réconciliation entre tous les maliens.

L’Honorable HAIDARA Aichata CISSE, a fait comprendre que le Terrorisme est certes un problème malien aujourd’hui mais qu’il est avant tout un phénomène international, susceptible d’affecter tous les pays, et pour le combattre, des efforts globaux sont nécessaires, pour être éradiqué. Le terrorisme n’est pas malien et les groupes terroristes et islamistes qui ont attaqué et occupé le nord du Mali sont puissants et riches par l’argent des prises d’otages occidentaux, du trafic de drogues, du trafic humain et la complicité dont ils jouissent auprès de certains états, a –t-elle laissé entendre.

Pour cela, les Etats – Unis, conformément à l’engagement, pris, au lendemain des attaques du 11 septembre 2001, d’éradiquer complètement le terrorisme dans le monde, doivent faire violence sur eux-mêmes pour aider le Mali à juguler ce fléau, les attentats récents  de Boston sont là pour le confirmer. Leur soutien est également requis dans le traçage des sommes d’argent versées aux preneurs d’otage.

En ce qui Concerne la tenue d’élections libres et transparentes au mois de juillet, l’honorable a fait remarquer qu’elle est l’un des plus grands défis que le Mali est appelé à relever. C’est pourquoi, a-t-elle, insisté que, la présence de l’Amérique est plus que nécessaire sur le terrain, aux côtés des forces maliennes et étrangères pour sécuriser toute l’opération électorale, car, il y a une menace réelle sur la sécurité des populations et des candidats.

En revanche, les villes libérées ont besoin d’être sécurisées, a fait savoir, Madame HAIDARA, arguant qu’aucune élection ne peut se tenir lorsque la sécurité des électeurs est menacée.

 

COMMISSION DIALOGUE ET RECONCILIATION:

Concernant le dialogue et la réconciliation, HAIDARA Aichata CISSE, a fait part de la mise en place de la Commission Dialogue et Réconciliation par les autorités de la transition. Elle a expliqué que le dialogue doit être inclusif, c’est à dire, l’ensemble des composantes de la société malienne doivent y être impliquées. Aujourd’hui, a-t-elle poursuivi, ce dialogue est nécessaire pour recoller le tissu social malien qui s’est abimé.

Par ailleurs, l’honorable HAIDARA Aichata CISSE, estime qu’il faudrait exclure toutes négociations avec les groupes armés. Toutes les négociations antérieures ont soient échouées, soient incitées d’autres groupes à prendre les armes contre la République, a souligné l’honorable élue de Bourem.

 

LA SITUATION DES REFUGIES ET DES PERSONNES DEPLACEES:

Evoquant la situation des réfugiés et des personnes déplacées maliens, elle, a souligné la nécessité de leur apporter assistance et protection certes, mais elle a, également, fait savoir que des activités de sensibilisation doivent être menées dans les camps de réfugiés et auprès des personnes déplacées pour permettre leur retour chez eux. Ces réfugiés, a-t-elle précisé, ayant tout perdu chez eux, n’ont aucune garantie d’emplois, une fois retournés au bercail, d’où la nécessité de mettre l’accent sur la création d’activités génératrices de revenus, en leur faveur.

AU DEPARTEMENT D’ETAT AMERICAIN:

Le Sous-secrétaire d’Etat chargé des Affaires Africaines, Donald TEITELBAUM, a vivement remercié l’honorable HAIDARA Aïchata CISSE pour ce brillant plaidoyer en faveur du Mali. Il a aussi salué les gros efforts réalisés, en si peu de temps, par les autorités de la transition, dans l’exécution de la Feuille de Route.

Ces avancées, selon lui, concernent, principalement, la libération des villes occupées, la mise en place de la Commission Dialogue et Réconciliation et l’organisation des élections au mois de juillet.

Il a tenu a rappelé que l’Amérique reste constante, dans son engagement, aux côtés du Mali. Cet engagement, a-t-il dit, s’est déjà matérialisé par l’apport d’assistance humanitaire aux réfugiés et aux personnes déplacées au  Mali et dans les pays voisins, la contribution à l’effort de guerre à travers l’assistance apportée à l’Opération Serval et à la MISMA.

Le Diplomate Américain a dit avoir très bien compris tout ce que l’Honorable Mme Haïdara a dit et cela le pousse à réaffirmer l’engagement de son gouvernement à accompagner les autorités de la transition, par la mise à disposition de fonds nécessaires pour l’organisation des prochaines élections. Il a promis que dès le lendemain des élections, toutes les formes de coopération reprendront avec le Mali.

 

TABLE RONDE AU DEPARTEMENT D’ETAT AMERICAIN:

La visite de l’honorable CHATTO au Département Américain fut couronnée par un Panel d’Experts, présidé par le Directeur Adjoint du Bureau Afrique  de l’Ouest s’est tenu sur la situation au

Mali.

Les Chefs des Sections Conflits,  Operations de Stabilisation, Démocratie et élections, Population, Refugiés et migrants, Droits de l’Homme et du travail et en présence la Chargée de Dossier Mali Mademoiselle Megan E.McPhee ont pris part a cette rencontre.

Sur les questions politiques : Les participants à cette table Ronde ont salué les avancées faites dans l’exécution de la feuille de route, notamment, la mise en place et la nomination des membres de la Commission Dialogue et Réconciliation, la fixation et le maintien des dates des élections.

Sur les questions des droits de l’homme : Les abus commis pendant la reconquête des régions du nord ont été abordés. Les participants ont exigé à ce que justice soit faite à ce niveau. Ici, l’honorable HAIDARA a tenu à préciser que les abus commis pendant cette période sont des actes isolés, qui n’engagent pas l’armée malienne. D’ailleurs, les autorités de la transition ont dit avoir pris toutes les mesures pour arrêter les individus impliqués et les remettre à la justice.

Cependant, elle a fait remarquer qu’en effet, il y a eu plus de tapage médiatique sur ces actes isolés que sur les crimes réels, commis pendant toute l’occupation des régions du nord, par les rebelles du MNLA et les groupes terroristes liés à ALQAEDA. Il est impératif, selon elle, de rétablir l’équilibre dans la prise en charge de la question des abus.

Sur les questions humanitaires : Ici, l’accent a été singulièrement mis sur les besoins des refugiés. Une assistance substantielle a été apportée à la Croix Rouge, à cet effet. Ce qui a permis de satisfaire les besoins fondamentaux des réfugiés et des personnes déplacées en denrées alimentaires, en eau et en soins infirmiers. Des informions précieuses ont été données aux agents déployés sur le terrain, leur permettant d’apporter l’aide là où c’est nécessaire. Pour réussir cela, il est nécessaire d’impliquer les élus et les ONG locales.

 

AU CONGRES AMERICAIN:

Le président de la Commission Affaires Etrangères du Congrès, l’honorable ROYCE, après avoir longuement écouté le plaidoyer, a assuré HAIDARA Aïchata CISSE du soutien de son institution au peuple et au gouvernement du Mali en ces périodes difficiles. Il a ensuite laissé entendre que suite au passage de l’Honorable Mme Haïdara, qui les a édifiés sur beaucoup de points ; il usera de toute son influence pour que les restrictions législatives bloquant l’assistance directe au Mali soient levées.

S’agissant de la sécurisation du processus électoral, il entreprendra les démarches nécessaires auprès des Départements d’Etat et de la Défense pour que les mesures nécessaires soient prises. A cet effet, l’honorable ROYCE préconise le déploiement d’agences américaines chargées de l’observation des élections, l’envoi de brigades spéciales et d’unités mobiles ou même d’unités combattantes chargées d’assurer  la protection des populations et des candidats pendant la période électorale. Conformément à la demande de l’Honorable Mme Haïdara, il l’a ensuite rassuré en demandant à son assistant de rester en contact avec l’Honorable Mme Haïdara pour un suivi jusqu’à l’aboutissement des promesses faites.

 

AU NATIONAL DEMOCRATIC INSTITUTE (NDI)

Au NDI, dernière étape de la visite, Sophia Moestrup, Directrice Adjointe Afrique de l’Ouest et du Centre du NDI, a briffé l’honorable sur les objectifs et les programmes de l’institution. Elle a informé que l’objectif premier du NDI est l’instauration d’institutions démocratiques sur le long terme. L’atteinte de cet objectif conduit à la gouvernance démocratique, à la stabilité et à la prospérité. Le NDI est tout à fait disposé à  accompagner le Mali dans l’organisation des prochaines élections.

Elle a ensuite salué le travail abattu par l’Honorable Mme Haïdara et surtout insistée sur le fait qu’en tant que Femme, elle a par ses actions montré sa capacité et son énergie à aider par tous les moyens son pays à sortir de cette crise. La visite à Washington s’est  soldée par une visite de courtoisie au Sénat.

Le 19 Avril à New York, l’Honorable Mme Haidara a été reçu au siège d’ONU Femmes New York accompagnée de Mme Assori Aïcha Belco : Présidente du Conseil de Cercle de Kidal et de Mr Sidiki Koïta, 2ème Conseiller à l’Ambassade de New York. La délégation a été reçue par la Chargée des programmes Mme Gülden Türköz-Cosslett et son Assistante Fatmata Sesay-Kebay et de Mr Donald TEILTELBAUM. Les échanges ont porté sur la nécessité d’augmenter les capacités d’ONU Femmes Bamako qui est restée très active pendant toute la crise aux côtés des Associations Féminines. Elle a salué la disponibilité, l’efficacité et la présence constante de l’Equipe ONU Femmes Bamako en général et celle de sa première Responsable Mme Rachelle Djangone MIAN qui a permis à beaucoup des Femmes de se retrouver pour faire le combat commun, grâce à elle une solidarté agissante est née entre les Femmes au Mali.

La chargée de  programme a rassuré l’Honorable Mme Haïdara qu’elle fera tout son possible pour augmenter les capacités de ONU Femmes Mali, afin de permettre la poursuite de l’Appui de ONU Femmes Bamako à travers elles toutes les personnes vulnérables.

L’audience s’est clôturée par un tête à tête entre la Chargée de programme Mme Gülden Türköz-Cosslett  et l’Honorable Mme Haïdara Aïchata Cissé. La séance s’est terminée ave l’espoir de voir ONU Femmes encore plus créative au Mali.

Chahana TAKIOU

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *