Vie de la nation : Les leçons du Premier Ministre aux jeunes du Mali

Ce 21 décembre au Centre International de Conférences de Bamako (C.I.CB), sur les bordures du fleuve Niger, les jeunes du Mali avaient répondu massivement  présents.  Sur le podium, se tenait le Chef du gouvernement malien. Inutile de dire que la jeunesse avait tant besoin de son expertise. Sur chaque sujet évoqué, le Premier Ministre a fait montre d’une grande perspicacité d’esprit  et d’une bonne maitrise du dossier. Brillant intellectuel, il croit naturellement aux valeurs de l’école. C’est pourquoi, il a estimé «  qu’il n’y a pas d’avenir pour le Mali sans une jeunesse bien éduquée », a-t-il martelé devant une jeunesse  malienne ployé sous le joug du désespoir. C’est la leçon du P.M à retenir.

oumar tatam  ly premier ministre malien biographie cv

Le chef du gouvernement malien était face aux jeunes de son pays la semaine dernière. Et la qualité de son intervention a fait pendant plusieurs jours les choux gras de la presse malienne en l’occurrence la Télévision nationale qui en a fait une très large diffusion. Pas pour rien. Parce que la jeunesse est l’espoir de demain pour chaque nation.
En effet, rien ou presque n’a échappé au Premier Ministre Oumar Tatam LY qui représente aujourd’hui la cheville ouvrière de l’action gouvernementale. Tous les sujets qui fâchent de nos jours sont passés au peigne fin devant une jeunesse plus ou moins ambitieuse et qui manque de repères. Mais qui accuse à visage découvert les dirigeants d’avoir abandonné la fleur de l’âge. Certains pourraient rapidement se raviser avec la présence d’un Premier Ministre aux cotés des jeunes.

Les débats des jeunes avec le Ministre LY se sont déroulés dans une atmosphère sincère, franche et bon enfant. En effet, l’école, le chômage des jeunes, la sécurité, la solidarité, la bonne gouvernance, la responsabilité des jeunes face à leur destin, le patriotisme, la paix, l’immigration  ont été au cœur des préoccupations des jeunes. Ce sont là des sujets brûlants de la nation malienne auxquels le Premier Ministre connu avec son calme olympien a pu  apporter des éléments de réponses.

Deux longues  heures  pour convaincre la fleur de l’âge qui, représente sans aucun doute, l’espoir de demain de toute nation. C’était en effet, l’exercice combien pédagogique auquel s’est attelé le Premier Ministre Oumar Tatam Ly à la 1er  édition du  Forum National de la Jeunesse.

Pour le P.M qui apprécie l’initiative des jeunes à sa juste valeur : « le Mali a besoin d’échanges, de débats et de l’ensemble de ses valeurs pour se reconstruire », a-t-il martelé. Il a estimé que cette construction est d’autant plus nécessaire après la période de crise qui a ébranlé la nation malienne dans toutes ses formes.

Le P.M Oumar Tatam Ly croit fermement aux vertus du dialogue qui est justement une  arme redoutable pour la reconstruction nationale.

C’est pourquoi, il prétend privilégier le dialogue avec les jeunes. Le Premier  Ministre Ly ne s’oppose pas catégoriquement au départ de la jeunesse pour l’exil. Il pose quelques conditions. Des conditions qui engagent d’ailleurs  le gouvernement malien. Pour lui  le départ des jeunes ne doit pas être subi, il doit être purement et simplement  volontaire, précise Oumar Tatam Ly.

Au chapitre de l’éducation, le chef du gouvernement a eu pratiquement les mots que le Président Ibrahim Boubacar Keita en campagne électorale. Il a encore une fois  promis une éducation de qualité aux jeunes du Mali  comme Jules Ferry, père de l’école moderne en France, l’avait fait avec les Français. La formation sera désormais adaptée à l’emploi. Ce qui va permettre de faire baisser le taux de chômage en République du Mali. Comme le poète Président Léopold Sédar Senghor, il pense que l’éducation est le meilleur investissement. C’est la raison pour laquelle, il a laissé entendre qu’il n’y a  aucun « avenir pour le Mali sans une jeunesse bien éduquée ».

Moussa Wélé DIALLO

SOURCE: L’Agora
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *