Utilisation des fonds destinés à l’équipement militaire: des mandats d’arrêts internationaux lancés contre Boubou Cissé, Tiéman Hubert Coulibaly, Mamadou Igor Diarra et Babaly Bah

Le Procureur du Pôle économique et financier de Bamako a lancé, la semaine dernière, des mandats d’arrêts internationaux lancés contre l’ancien Premier ministre, Boubou Cissé, l’ancien ministre de la Défense et des Anciens combattants, Tiéman Hubert Coulibaly, l’ancien ministre de l’Économie et des Finances, Mamadou Igor Diarra et l’ancien président directeur général de la Banque malienne de solidarité (BMS-SA) Babaly Bah. Ils seront entendus dans le cadre de l’affaire de l’achat de l’équipement militaire sous le régime d’IBK (2012- 2020).

Dans son livre intitulé: «C’est possible au Mali», Mamadou Igor Diarra écrit: «Le pays était en guerre, l’État pouvait désormais engager une solide loi d’orientation et de programmation militaire et renforcer la capacité de nos forces armées et de sécurité. J’ai eu le privilège de doter le budget de mécanismes et ressources récurrentes qui ont permis de faire face aux dépenses d’équipement de l’armée et surtout dans sa composante aérienne avec l’acquisition d’une flotte d’aéronefs divers dont les contrats ont été initiés par mon collègue de la Défense, Tiéman Hubert Coulibaly. Le président Ibrahim Boubacar Keïta avait fièrement rappelé à leur livraison que se fut, bien sûr, grâce au budget national que ces achats avaient été effectués».

Source : L’Inter de Bamako

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.