Un nouveau front sur l’échiquier politique malien : Le Front Populaire ou le Pôle de la Gauche Patriotique, Républicaine, Démocratique, Sociale, Progressiste et Panafricaine est né

Le siège du parti la Convention Nationale pour une Afrique Solidaire (CNAS-Faso Hèrè) a servi de cadre, le lundi 6 juin dernier à Hamdallaye, à la tenue d’un point de presse pour marquer le lancement officiel du Front populaire ou le Pôle de la Gauche Patriotique, Républicaine, Démocratique, Sociale, Progressiste et Panafricaine.

Zoumana Sacko cnas fasso here fh faso campagne candidat presidentielle

La rencontre était animée par des responsables du Front, notamment le Secrétaire général du parti CNAS-FASO-Hèrè, la toute nouvelle présidente des femmes du parti, Mme Traoré Tiedo Ba, Cheick Oumar Koné, membre du BPN CNAS FASO Hèrè, Gaoussou Coulibaly de l’US RDA.

D’autres  membres de la vingtaine de partis politiques et d’associations étaient également présents à la rencontre. Il s’agit, entre autres, de l’association pour la promotion des idéaux des pères des indépendances, (Api).

Le principal acte de ce point de presse a été la lecture de la charte qui servira de « loi fondamentale » pour les membres du Front.

Selon les conférenciers, ce Front regroupe une vingtaine de partis politiques, mouvements, regroupements et associations, ayant comme objectif de rassembler toutes les forces politiques et sociales, patriotiques, républicaines, démocratiques, progressistes et panafricaines, et qui partagent la même vision et le même engagement pour le Mali.

En effet, selon les initiateurs de cette rencontre, il s’agit pour les adhérents à ce  nouveau Front de s’engager résolument en faveur de la refondation démocratique globale de l’Etat malien et de notre économie pour l’édification d’une société de progrès, de justice sociale et de solidarité pour tous dans un Mali et une Afrique qui gagnent et réclament leur juste place dans le concert des nations démocratiques, libres et prospères.

Il est fondé sur,  entre autres,  les valeurs et principes suivants : le respect de la souveraineté du Peuple,  de la Constitution et de toutes les lois de la République ; l’affirmation de la souveraineté nationale, y compris en matière de défense, de sécurité, de politique étrangère et d’exploitation de nos ressources naturelles dans un esprit de partenariat gagnant-gagnant avec tous pays étrangers respectueux des intérêts primordiaux du peuple malien ; la sacralité de l’intégrité territoriale et de l’unité nationale au-delà des clivages partisans et des vicissitudes de l’histoire.

L’adhésion au Pôle de la Gauche Patriotique, Républicaine, Démocratique, Sociale, Progressiste et Panafricaine est ouverte à tous partis politiques, mouvements, regroupements et associations qui en acceptent les  valeurs, les principes et les objectifs politiques tels que consignés dans la charte.

L’encadrement et l’animation politique du Front populaire seront sous l’égide d’une direction organisée comme suite : une Assemblée générale, composée de dix délégués de chaque parti politique, mouvement, regroupement et association membres dont au moins trois femmes et deux représentants des mouvements de jeunes ; un Directoire politique composé des deux principaux leaders de chaque parti, mouvement,  regroupement et association membre, la présidence s’exerçant de façon tournante dans l’ordre alphabétique des composantes pour une durée de quatre (4) mois.

S’y ajoute un comité exécutif constitué de  deux représentants de chaque entité membre ; et enfin un règlement intérieur fixera les conditions d’organisation et les modalités de fonctionnement de l’Assemblée générale, du Directoire politique et du Comité exécutif ainsi que les règles de financement, d’adhésion de nouveaux membres, de sanctions et les procédures d’amendement et de révision de la charte.

Mohamed Naman Keïta

Source: 22 Septembre

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *