Treta, le RPM et le soutien à IBK: le nouveau contrat politique

La section V RPM a renoué avec la série de concertations politiques entamée par les responsables du parti dans les quatre sections, à travers le district de Bamako. Hier samedi 19 mars, au siège local du parti, dans une atmosphère des grands jours, en présence de nombreuses personnalités du BNP, la commune V a donné la pleine mesure de ses grandes capacités de mobilisation. Objectif affiché ?

docteur bokary treta secretaire general parti rpm conference reunion

Reprendre l’initiative politique autour des actions menées par le président IBK dans la perspective de nouveaux challenges politiques…
Pour cette rencontre de haut niveau dans une des sections les plus en vues du parti, comme la commune V du district de Bamako, en ce samedi 19 mars, une forte délégation du BPN conduite par son secrétaire général, le Dr Dr Bokary Tréta.
Pour planter le décor de l’événement politique, le secrétaire général de la section RPM de la commune V, Amadou Ouattara, visiblement satisfait de la grande démonstration réussie par sa structure, est rentré dans le vif du sujet en ces termes : « la rencontre de ce matin est dictée par un contexte sociopolitique jalonné de défis multiformes où tout devient prioritaire : crise du nord, insécurité, gouvernance, réformes administratives et institutionnelles, emplois de jeunes, bien-être des Maliens ».
Il est donc stratégique, pour le RPM, selon lui, d’ouvrier des espaces de réflexion politique, sans tomber dans l’invective politique stérile, en vue d’aboutir à des analyses sereines et objectives sur le parcours dans l’exercice du pouvoir et sur la vie du parti.
Le secrétaire général du parti, le Dr Bokary Tréta, qui a apprécié l’énergie politique déployée en commune V, n’a pas fait également de détour sur la question politique principale qui vaille aujourd’hui au RPM : comment les militants RPM, jadis connus pour leur détermination politique, leur sincérité dans l’engagement, peuvent-ils être timorés à ce point, au moment de l’exercice du pouvoir, au point d’assister impuissants aux nombreuses manœuvres de dénigrement contre le président IBK ?
Le secrétaire général du RPM, en lançant cette interpellation politique forte aux militants, a tenté d’expliquer les contraintes politiques auxquelles le RPM est confronté dans l’articulation politique d’une majorité présidentielle, à la fois cruciale pour sa stabilité, mais tout aussi complexe pour son caractère hybride. Il a brossé le parcours exceptionnel du président IBK qui est l’un des rares leaders politiques nationaux à avoir l’empreinte politique exceptionnelle qu’il a eue avant de se hisser à la manche suprême de l’État. D’hier, à aujourd’hui, a-t-il dit, le président IBK a toujours su se forger la réputation d’un dirigeant intègre, honnête et patriotique au service de la nation et qui encourage à tous ses collaborateurs quatre grandes vertus : la loyauté, le respect vis-à-vis du bien public, la transparence et la vérité.
Dans la même veine, le secrétaire politique du RPM, Nancouma Keïta, a mis l’accent sur les grandes réalisations du président IBK en faveur du bien-être des Maliens. Les acquis du président IBK, dit-il, font que les militants RPM doivent être fiers de l’engagement du président IBK qui est solidement attaché à la solidarité et au rassemblement pour la cause du Mali. Abordant le bilan du président IBK, à la tête de l’Etat, le secrétaire politique du RPM a cité les multiples efforts entrepris dans le sens de la stabilité du pays, l’amélioration de la gouvernance administrative, financière, économique et militaro-sécuritaire avec en toile de fond la loi de programmations militaire (1 230 milliards de fcfa). Au passage, il a martelé que la plainte du BIPREM contre le président IBK n’est qu’un acte de désespoir, visant à ternir la réputation d’un homme dont le seul tort est de rendre vie et âme à une institution politique, bien que prévue dans la constitution, mais jetée aux oubliettes par tous les régimes précédents. Vouloir, dans ces conditions, tenter de dénigrer la réputation de cet homme de devoir devant cette même juridiction, relève, a-t-il déploré, de la machination politique grossière et abjecte.
À leur tour, les militants RPM de la commune V, en prenant la parole, ont démontré qu’ils ont pleinement conscience des enjeux politiques importants auxquels le pays est confronté pour amorcer son épanouissement économique sous le leadership renforcé du président IBK. En s’exprimant largement sur la nécessité, pour le parti, de reprendre l’initiative politique sur le terrain, les militants RPM, dans le nouveau serment politique qu’ils ont pris vis-à-vis du président IBK, et pour le renouveau de leur parti, ont expliqué que plus rien ne sera plus comme avant.
Les responsables du parti ont pris bonne note des propositions formulées par la base des militants en faveur de la formulation d’un nouveau cap politique pour les échéances politiques à venir et en faveur de la nécessité d’une prise en charge effective des préoccupations des femmes et les jeunes, fers de lance du parti. C’est pour renforcer cette communion politique entre la base et le sommet du parti que le secrétaire général, le Dr Bokary Tréta, a mis en exergue le nouveau concept politique du RPM, visant à élargir l’assise sociale et politique du pouvoir d’IBK. Dans la seule option d’assurer la stabilité politique autour des actions phares du président IBK pour la transformation d’un pays émergent et plus respecté dans le monde.

Par Sékouba Samaké

 

Source: info-matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.