Tiéblé Dramé, président du PARENA : Mars 1991 était une étape de la longue quête de liberté et de justice du peuple

Les forces démocratiques du pays resteront vigilantes pour défendre les acquis contre les dérives autoritaires et les tentations de restreindre nos libertés. 25 ans après, rendons tous hommage aux martyrs de la révolution et à ceux qui, avant eux, se sont dressé afin que le soleil de la liberté  se lève sur le Mali…Enfin, l’esprit de Mars 91, c’est la justice sociale, la lutte contre les inégalités, contre la corruption, la gabegie. Un tel esprit reste d’une brûlante actualité. La gangrène de la corruption menace la démocratie et l’esprit de Mars 91.

Tiéblé Dramé politicien parena opposition conference

Soumaïla Cissé, président de l’URD

L’opposition, véritable force de proposition est active non seulement au sein de l’Assemblée nationale où le groupe VRD (vigilance républicaine et démocratique) fait un travail exemplaire, mais aussi sur l’arène politique.

Ses prises de position sur les problèmes de la Nation contribuent à éclairer l’opinion nationale et sont, de plus en plus, appréciées par les citoyens.

L’opinion nationale est ainsi au courant des divers scandales, dévoilés par l’opposition, qui seraient restés dans l’ombre sans notre vigilance.

Ceux qui n’ont ni vision ni projet ne peuvent que se livrer à l’invective, à la calomnie et au mensonge, en voyant le complot ou le coup d’Etat partout !

Quand vous leur montrez la lune de leur incurie, ils regardent votre doigt !

Le président de la République, IBK

Il me plaît aussi d’implorer le Seigneur afin qu’il rétribue chaque fidèle chrétien à la hauteur des épreuves qu’il a vécues et supportées pendant cette période dont les points culminants sont, entre autres, le carême et le chemin de croix.

 

Mme Sangaré Oumou Bah, ministre de la Promotion de la Femme, de l’enfant et de la famille

 

Aujourd’hui, le défi majeur, c’est la mise en oeuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali.

 

Modibo Sidibé, ancien Premier ministre

Jamais les Maliens ne supporteraient de revenir dans la dictature.

B.D.

 

Source: Canard Déchainé

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *