Tiébilé Dramé, Président du Parena sur Africable Télévison : ‘’L’Accord d’Alger divise le Mali’’

La chaine panafricaine Africable Télévison a organisé, le jeudi 26 mars 2015, un débat politique entre la majorité représentée par Ismaël Sako du Psda et Younouss Hamey Dicko du Rds, et l’opposition représentée par les présidents du Parena, Tiébilé Dramé et du Ps Yéléen Coura, Amadou Koïta. Au cours de ce débat dirigé par Sékou Tangara, plusieurs sujets furent abordés dont l’accord d’Alger qui est soutenu par la majorité et dénoncé par l’opposition.

tiebile drame parti parena politicien

Après avoir donné leurs avis sur la révolution de mars 1991, le coup d’Etat de mars 2012, les deux parties (opposition et majorité) se sont farouchement opposées par rapport à l’accord d’Alger. En quoi l’accord est bon ?

Pour Ismaël Sako, l’accord est bon car consacre l’unité, la laïcité du Mali, la stabilité du pays, un accord d’opportunité et de défis. Younouss Hamey Dicko abonde dans le même sens, mais sans pouvoir convaincre. Selon lui, cet accord est bon car les Maliens ont participé à son élaboration. L’accord est bon parce que la guerre va cesser au nord, a-t-il dit.

Il n’en fallait pas plus pour provoquer la colère des opposants. Ainsi pour Tiebilé Dramé, l’accord d’Alger n’est que le résultat des rapports de force sur le terrain car dit-il, la guerre de mai 2014 a fait que le Mali est dans une position inconfortable au nord.

Pour lui, l’accord donne non seulement des pouvoirs exorbitants au chef de l’exécutif régional, mais contient également les germes de l’autonomie. « Le pays est au pied du mur depuis 19 mois. Nous sommes coincé entre le marteau et l’enclume, cet accord divise le Mali », a-t-il dit. Avant d’ajouter qu’il y’a eu un refus d’écouter dans l’élaboration de cet accord.

Amadou Koïta enfonce le clou. Selon lui, cet accord n’est pas bon car remet en cause l’héritage du père de l’indépendance. Avant de signaler que l’accord n’est pas équilibré et ne fait aucune référence à la constitution malienne.

« L’accord d’Alger n’est pas bon parce qu’il viole la constitution du Mali, falsifie l’histoire du Mali et viole le statut de l’armée », a-t-il dit. A signaler que les débats ont été houleux tout au long des 90 minutes de l’émission.

Aguibou Sogodogo

Source: Lerepublicainmali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.