TIEBILE DRAME A LA RENTREE POLITIQUE DU PARENA : « IBK n a pas de projet de société »

Le parti pour lA renaissance nationale (Parena) a fait samedi sa rentrée politique. Et comme on s’y attendait, Tiébilé Dramé, le président du parti n’a pas eu sa langue dans sa poche en critiquant et en dénonçant les multiples scandales qui ont secoué la nation mais surtout le manque de vision et de clairvoyance du président IBK à faire sortir le pays de l’insécurité et du marasme économique.

tiebile drame journaliste politcien parena opposition

C’est sur l’esplanade du Palais de la Culture, sous les cocotiers, que le choix du Parena s’est porté pour abriter sa rentrée politique. Une rentrée qui fut riche en couleurs au propre comme au figuré eu égard à la qualité des artistes qui ont animé la cérémonie et les orateurs qui se sont succédé au micro, à savoir, le président des jeunes, Seydou Cissé, la présidente des femmes Mme Tamboura Mah Keita et le président du parti, Tiébilé Dramé. L’avenir d’une nation étant sa jeunesse, M. Cissé a passer au peigne fin les difficultés auxquelles les jeunes Maliens sont confrontés qui ont pour nom, chômage, manque de structures éducatives adéquates, exode rural, émigration vers des eldorados que certains d’entre aux ne verront jamais, ballotés puis emportés par les flots des mers et océans. Idem pour Mme Tamboura, Mah Keita la présidente des femmes. Après avoir égrainé les maux qui rongent le pays, elle a invité à une réflexion murie pour sortir du gouffre. «  On nous a promis l’honneur, nous avons eu l’humiliation. On nous a promis le paradis, nous voilà dans l’enfer…Ce Mali n’est pas celui que nous hérité de nos ancêtres… », martèle Mme Bah qui invite ses sœurs à se lever et dire : non !!! car, ajoute t-elle, « toutes ces déviances ne sont pas une fatalité ».

Après avoir remercié tous ceux qui ont répondu à l’appel du parti, le président Tiébilé Dramé a, dans son intervention liminaire, fait un état des lieux désastreux du pays, marqué par l’insécurité sur tout le pays, les scandales économiques. Le Parena croit savoir que le fils du président de la République voulait acheter un avion et dit faire des enquêtes pour voir la véracité de cette information. Mais ce qui semble choquer le plus le président du Parena, c’est que le président IBK n’aurait aucun projet de société ni de vision et semble ne rein faire pour « sauver le Mali », c’est pourquoi, il re-propose au président IBK et à son gouvernement l’organisation d’une concertation nationale et invite tous les Maliens et Maliennes à rester débout pour « sauver le Mali ».

Cette rentré politique s’est déroulée du Jigiya, Tinyè ni Lahidu Kènè (Ndlr : l’espoir, la vérité et la promesse donnée) et sur des badreoles on pouvait lire ; « Ensemble sauvons le Mali », « notre foi au Mali, halte à l’ingérence de la famille dans les affaires d l’Etat ».

Denis Koné

 

Source: lesechos

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *