Me Tall face à la presse : «Le Cnid Faso Yiriwa Ton a tiré les leçons des dernières législatives»

Le président du Congrès national d’Initiative démocratique (Cnid Faso Yiriwa Ton), Me Mountaga Tall, était face aux hommes des médias le mercredi 9 janvier 2014 à la Maison de la presse. À la faveur de sa traditionnelle conférence de presse du nouvel an, il a abordé plusieurs sujets touchant à la vie de la Nation, mais aussi à la vie du parti Cnid Faso Yiriwa Ton  et sa position à quelques encablures de la nouvelle rentrée parlementaire.

 Me Mountaga Tall président CNID

Aux dires de son président, le Cnid se réclame de la mouvance présidentielle. En effet, selon Me Tall, lors du 2ème tour de la présidentielle, son parti a soutenu la candidature de l’actuel président de la République, IBK. Donc, la position du parti n’a pas changé. À l’en croire : «le Cnid Faso Yiriwa Ton a tiré les leçons des dernières législatives». Et en tant que démocrates et républicains, les militants de son parti ont pris acte des résultats proclamés par la Cour constitutionnelle. Aujourd’hui, a affirmé le N°1 du parti du Soleil levant, l’objectif du Cnid reste les communales  2014.

 

 

Actualité oblige, le conférencier n’a pas occulté les procès des généraux Amadou Toumani Touré et Amadou Haya Sanogo par la justice. Car, dit-il, l’honneur de notre justice serait qu’elle soit exemplaire pour notre peuple qui doit savoir ce qui lui est arrivé.

 

 

Pour lui, le temps est venu pour qu’il n’y ait au Mali qu’une seule armée réconciliée avec elle-même et coiffée par un seul béret, qu’il soit rouge ou vert.

 

 

Bref, cette rencontre avec la presse a permis à Me Tall d’éclairer les journalistes sur plusieurs questions relatives à la vie de la Nation, notamment la situation de Kidal, l’école malienne, la lutte contre la corruption…

 

 

Au cours  de cette rencontre, Me Tall a réaffirmé son soutien total à toutes les initiatives visant à renforcer la presse, la liberté de presse et à améliorer les conditions de vie et de travail des hommes et femmes de presse.

 

Seyni TOURE          

SOURCE: Le Reporter
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.