Stabilisation du Mali: Macky Sall disqualifie la Minusma

Après l’annonce du retrait de Barkhane au Mali où sont déployés des milliers de Casques bleus pour la stabilisation, le sort de cette mission onusienne est évoqué par de nombreux observateurs et même des dirigeants. Mais, ce sont les propos de Macky Sall qui vont faire le tollé et l’indignation.   

 

En effet, s’émouvant du départ des forces françaises du Mali, le président sénégalais Macky Sall, par ailleurs président en exercice de l’Union Africaine, s’inquiète de l’avenir de la Minusma au Mali : «la Minusma est une force de maintien de la paix. Ce sont des Casques bleus. Ils n’ont ni le matériel ni le mandat pour faire la guerre. Qui va les protéger ?»

Il faudrait appeler le sage africain Alassane Dramane Ouattara qui semble garder toute sa sérénité pour qu’il mette un peu d’eau dans le ‘’Nyamakoudji’’ de son jeune frère Macky. Un peu de retenue Gorgui ! S’« ils n’ont ni le matériel ni le mandant pour faire la guerre », pourquoi ont-ils été déployés dans une zone de guerre ? Pour exposer les innocentes vies ?

La question est si la Minusma n’a ni le matériel ni le mandat pour se protéger comment peut-elle protéger les populations civiles maliennes ? Comment peut-elle maintenir la paix si elle est incapable de se maintenir en vie ?

Pour autant, selon la Résolution 2584 des Nations unies autorisant la Minusma et qui fixe son mandat, il est prié à la MINUSMA de continuer à s’acquitter de son mandat en étant proactive, robuste, flexible et agile. Il lui est demandé d’assurer la sûreté, la sécurité et la liberté de circulation du personnel des Nations Unies et du personnel associé, de protéger les installations et le matériel et, à cet effet, de revoir périodiquement l’ensemble des mesures de sûreté et de sécurité mises en œuvre.

Parmi les missions prioritaires assignées à la Minusma, elle doit assurer, sans préjudice de la responsabilité prépondérante des autorités maliennes dans ce domaine, la protection des civils menacés de violences physiques ; appuyer à la stabilisation et au rétablissement de l’autorité de l’État dans le centre du pays, promouvoir et protéger les droits humains, entre autres.

Encore une fois, merci, Macky, de nous avoir révélé crûment la vérité : le Mali a été encore une fois floué. Dia, dia la Minusma est clouée au sol !

En plaidant pour un déploiement d’une force internationale en vertu du chapitre VII, le Mali n’a jamais demandé une force que lui-même allait devoir protéger, sécuriser. Nous voulions une force pour protéger notre population. Si la Minusma n’a ni les moyens ni le matériel pour le faire, car ne pouvant même pas se protéger, qu’est-ce qu’elle fout ici ? Qu’elle retourne chez elle.

Outre Macky Sall, le président Emmanuel Macron a également évoqué l’aspect de la protection de la Minusma par l’opération Barkhane. Pour le président français, une partie de la force restera au Mali pour cette mission.

Et à travers la Résolution 2584 des Nations unies, le conseil de sécurité des Nations unies « autorise les forces françaises à user de tous moyens nécessaires, dans la limite de leurs moyens et dans leurs zones de déploiement, jusqu’à la fin du mandat confié à la MINUSMA par la présente résolution, pour intervenir à l’appui d’éléments de la Mission en cas de menace grave et imminente » à la demande du Secrétaire général.

PAR SIKOU BAH

Source : Info-Matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.