Soumana Sako, président de la CNAS-FH : « Nous rejetons l’accord parce que violant la constitution du 12 janvier 1992 »

Suite au paraphe de l’accord par le gouvernement et la rencontre entre le Premier ministre et les parties politiques et la société civile, le dimanche matin, l’ancien Premier ministre Soumana Sako nous a fait parvenir sa réaction que nous vous livrons en exclusivité.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.