Solidarité avec les couches vulnérables : L’Honorable Bourama Traoré offre plus de 12 millions à 340 personnes

L’Honorable Bourama Tidiane Traoré a encore manifesté son soutien à l’endroit des couches vulnérables de certaines communes du cercle de Kati. Un peu plus de 3 mois après la première remise de plus de 12 millions de FCFA à 340 chefs de village, imans et femmes du cercle de Kati, le natif de Bananzolé, dans la commune de Ouélessébougou vient encore de faire parler son humanisme.

honorable Bourama Tidiane Traore depute

Le mardi 31 mai, il a procédé à la 2ème remise de ce soutien à ces personnes nécessiteuses, au titre de 2016, à Sanankoroba. C’était en présence d’une dizaine de ses collègues députés et des autorités politiques et administratives de ladite commune rurale.

Ce geste de solidarité, une première sans doute au Mali, vise à permettre à ces autorités coutumières de ces 13 communes de pouvoir disposer de quelques choses afin de subvenir à leurs besoins les plus élémentaires. Tout comme lors de la dernière remise, effectuée le 14 janvier à Dara, dans le cercle de Mountougoula, chaque bénéficiaire a empoché pour la présente la somme de 45 000 FCFA comme prix de cola de trois mois, en raison de 15 000FCFA par mois.

Il s’agit des mois d’avril, mai et juin. De quoi donc donner du sourire aux bénéficiaires dont certains avaient effectué le déplacement, malgré l’engagement du donateur de leur faire parvenir l’argent à domicile. Ainsi, en souhaitant la bienvenue aux hôtes, le représentant du chef de village de Sanankoroba, Youssouf Tiébilen Traoré, n’a pas manqué de souligner toute la satisfaction de l’ensemble des personnes bénéficiaires au donateur Traoré. En leur nom, il a salué l’Honorable Traoré pour ses multiples actions de soutien avant d’ajouter que les chefs de villages vont, à leur tour, lui décerner un trophée.

Abondant dans le même sens, le maire de la commune rurale de Sanankoroba, Mamadou Zan Traoré, a chaleureusement salué le geste du donateur. «Ces vieilles personnes sont presque abandonnées. S’il y a quelqu’un pour leur donner quelque chose, on ne peut que remercier cette personne. Cela nous enlève beaucoup d’épines des pieds de nous maires qui sommes les premiers interlocuteurs de ces personnes» a-t-il conclu.

Dans son intervention, le député élu à Kati a émis le souhait que le Gouvernement initie une loi qui prend en charge les chefs de village en leur accordant, ne serait-ce que des indemnités à la fin de chaque mois. «Ce sont des veilles personnes qui ont un rôle important à jouer dans notre société. Je pense qu’elles doivent mériter l’attention des autorités» a déclaré Bourama Tidiane Traoré.

L’actualité dans le cercle de Kati, qui est marquée par des scandales fonciers à répétition, a amené l’Honorable Traoré à se prononcer sur la question. Profitant de cette remise, le député, qui s’est beaucoup illustré sur le terrain de la lutte contre la spéculation foncière, a sensibilisé les chefs de villages sur les dangers de la vente incontrôlée de terres cultivables. Cette pratique constitue, aux dires de Bourama Tidiane Traoré, une véritable menace pour les générations futures et une source permanente de conflits dans la zone.

Il faut souligner que la cérémonie s’est terminée par un déjeuner au Village d’enfants SOS de Sanankoroba. Occasion pour l’ancienne ministre de l’Education Nationale, Jacqueline Marie Nana, d’offrir à ces enfants une enveloppe symbolique. Geste fortement apprécié par la direction du Village qui a profité pour soumettre des doléances à Bourama Tidiane Traoré.

Rappelons que cette donation a concerné, en 2015, 50 chefs de village de la Commune de Ouélessébougou et de certains villages d’autres communes. En 2016, il a décidé d’étendre sa générosité à 340 personnes de 13 communes différentes pour un montant total de plus de 50 millions FCFA.

Notons que les chefs des villages concernés par ce don financier sont ceux des Communes de Ouélessébougou, Tiakadougou-Dialakoro, Sanankoro-Djitoumou, Baguinéda, Sanankoroba, Kourouba, Niagadina, Faraba, Dialakoroba, Tièlè, Mountougoula, Safébougou et N’Kouraba. S’y ajoutent 100 femmes dans le village natal du donateur.

Yaya Samaké

Source: 22 Septembre

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *