Siaka Diakité, secrétaire général du Syntade : « Les sections syndicales de la douane et de la protection civile seront bientôt rayées du Syntade »

L’information n’est pas une imagination. Elle vient  du secrétaire général de l’Union Nationale des Travailleurs du Mali (Untm) et du Syndicat National des Travailleurs de l’Administration de l’État (Syntade). Et pour cause: le non-respect des dispositions dudit syndicat lors de la tenue du 12ème congrès dont les travaux ont été  suspendus.

siaka diakite syntade syndicat katile

Si Yacouba Katilé  et ses proches ont pu mettre un bureau en place, Siaka Diakité affirme clairement qu’ils ont agi en toute illégalité. Pour en savoir plus, nous avons rencontré Siaka Diakité à la bourse du travail, le vendredi dernier.

 

 

Le camp de Siaka Diakité et celui de Yacouba Katilé s’accusent de pratiquer  la corruption, la division au sein des travailleurs, les magouilles… afin de faire adhérer à leur cause des sections liées audit bureau syndical.

 

 

Aux dires du secrétaire général de l’Untm, bientôt les sections syndicales de la douane et de la protection civile seront radiées des rangs du Syntade. Selon lui, c’est le 11ème  congrès qui devrait convoquer le 12ème. « Or, ni Katilé ni ses proches n’étaient membres. Mais ils étaient là comme des observateurs car ils sont arrivés au congrès sur fond de tension. Ils n’étaient donc pas habilités à convoquer un congrès au nom du Syntade. Et j’insiste la-dessus, la décision du juge de la Commune III ne s’appliquera pas… », a martelé le secrétaire général du Syntade et de l’Untm.

 

 

Il est allé plus loin en affirmant haut et fort : « On les a préparés pour déstabiliser le Syntade et l’Untm à travers la violation flagrante des dispositions du syndicat. Ni la justice, ni l’administration ne peuvent s’immiscer à l’organisation, à la gestion et au fonctionnement  du syndicat… »

 

 

Il nous a expliqué que le Syntade compte 16 sections et que le clan Katilé ne dispose que du soutien de deux sections, à savoir la section syndicale de la douane et celle de la protection civile. Pour lui, la suspension des travaux du 12ème congrès a été motivée par le fait qu’il était organisé dans une certaine irrégularité. « Car nous étions au Conseil National qui devrait nous conduire au congrès. Mais nous avions voulu le transformer en congrès. Mais après le début des travaux, nous avons remarqué que le quorum n’était pas atteint. Donc, nous étions obligés de suspendre les travaux, car il y avait déjà irrégularité. C’est Katilé lui-même qui a pris le micro pour annoncer la suspension. Mais après notre départ, ses hommes sont venus le coincer en l’obligeant de continuer les travaux. Les participants qui ont leurs noms sur les fiches de présence n’ont même pas signé, mais malgré tout le juge leur donne raison. Vous savez comment se passent ces genres de jugement… ».

 

 

A ses dires, le congrès est composé des membres du Conseil National, des représentants des régions et des élus des sections.

 

 

Siaka Diakité a rappelé que l’Untm avait fait des remontrances à la section syndicale de la douane après le coup d’État du 22 mars 2012. Car, selon M. Diakité, Yacouba Katilé et les siens ont déclaré publiquement leur soutien au putsch. Or le syndicat ne trouve son salut que dans la démocratie. “Ils pouvaient soutenir les putschistes en tant que simples citoyens ou douaniers, mais pas en tant que syndicalistes, c’est vraiment gauche”, a-t-il déclaré.

 

 

« Donc, nous ne pouvons pas faire chemin avec des citoyens qui ne sont pas capables de respecter les textes du syndicat. C’est pourquoi l’Untm a écrit pour suspendre la participation des sections qui sèment le trouble, à savoir la protection civile et la douane. »

 

 

Par ailleurs, le secrétaire général de l’Union Nationale des Travailleurs du Mali (Untm) nous a informés de la continuation prochaine des travaux du 12ème congrès ordinaire du Syndicat National des Travailleurs de l’Administration de l’État (Syntade), qui avaient été suspendus pour des irrégularités. C’est ce qui provoque, selon M. Diakité, la panique dans les rangs du camp Katilé. Dès le début de cette semaine le bureau sortant du Syntade va se réunir pour fixer la date de la reprise des travaux pour une issue favorable. A suivre donc !

 

 

Siaka BAMBA

SOURCE: Nouvel Horizon

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *