SENARE : le colonel Assimi Goïta appelle au pardon et à la réconciliation

Le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta a présidé au lancement de la Semaine nationale de la Réconciliation (SENARE), ce jeudi 15 septembre 2022, au Centre international de conférence de Bamako (CICB). Cette cérémonie a enregistré la présence des membres du gouvernement, des ambassadeurs et d’illustres personnalités. 

Placée sous le thème : « Faisons de la diversité un atout pour la cohésion sociale au Mali », la Semaine nationale de la Réconciliation (SENARE) est une occasion pour les Maliens de se parler, de se pardonner et de se réunir autour du Mali. À cette occasion, le Président de la Transition, le colonel Assimi Goïta  appelle les Maliens à développer l’esprit de pardon et de réconciliation. Le Chef de l’État a fait savoir que cette cérémonie est « une lueur d’espoir pour le Mali dans sa démarche courageuse pour la réconciliation et la paix » a indiqué le chef de l’État. Pour lui, cette grande mobilisation à cet évènement est un témoignage éloquent de l’intérêt qu’accordent les Maliens à la réconciliation et à la paix. Le président de la Transition a exhorté les Maliens à développer l’esprit de pardon et de réconciliation en se focalisant sur ce qui nous rapproche plutôt que de ce qui nous éloigne les uns des autres. Il a lancé un appel aux mouvements signataires de l’Accord pour la paix à monter dans la barque du Mali. « Le temps est venu de passer à l’union sacrée pour une Nation et une armée refondée » a appelé le chef de l’État. Le Président Goïta fonde donc espoir sur la participation massive de tous les Maliens aux activités de cette Semaine nationale de la réconciliation afin d’en faire un succès grandiose aussi bien dans l’ensemble des régions que dans les juridictions de toutes les ambassades du Mali.

En organisant cette Semaine de la réconciliation, le ministre de la Réconciliation, de la Paix et de la Cohésion nationale, chargé de l’Accord pour la paix, Col-Major Ismaël WAGUE, donne un écho favorable à une sage demande du peuple malien. Une demande dont la finalité est de trouver des solutions endogènes aux problèmes nationaux.

Falaye Sissoko

Source: Canard déchainé

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.