Sécurisation en eau et électricité du Sommet de Bamako 2017 : Pas une seule coupure d’eau ou d’électricité

Le département a travaillé avec efficacité souvent loin des caméras et des réunions médiatisées. Ses actions stratégiques ont été, sans nul doute, au cœur de la réussite de l’événement

force securite sommet france afrique cicb bamako

Dans le cadre de la sécurisation en eau potable et électricité du Sommet de Bamako 2017, le Ministre de l’Energie et l’Eau, Malick Alhousseini, a mis en place une commission de suivi des travaux de sécurisation et d’alimentation des sites d’accueil du Sommet Afrique-France présidée par l’ancien ministre, Makan Aliou Tounkara. Cette structure avait pour mission de veiller à la sécurisation de la couverture énergétique et à l’approvisionnement en eau correct de tous les sites d’accueil du Sommet. A l’heure du bilan, on peut sans nul doute exprimer la satisfaction au regard du travail accompli. Pendant les 3 jours du Sommet aucune coupure d’eau ou d’électricité n’a été enregistrée sur aucun site.

Ainsi dans le cadre de la sécurisation en électricité et eau potable des sites d’accueil, l’EDM s.a a réalisé plusieurs actions dont la prestation clé en main à 100% d’une centrale de production d’énergie de 4×1250 KVA au niveau du CICB.

Au niveau des 14 villas, le nouveau poste d’alimentation électrique d’EDM s.a a été renforcé à 630 KVA contre 400 KVA. L’EDM s.a a aussi effectué l’installation de deux groupes de 400 KVA qui ont fonctionné en base et en redondance pour alimenter les villas pendant tout le Sommet.

Au niveau de l’aéroport international Modibo Keïta Senou, l’EDM s.a a également installé dans le pavillon VIP deux groupes de capacité unitaire de 350 KVA. Au niveau du nouvel aérogare également deux groupes de 500 KV ont été installés pour renforcer le système déjà en place. Ici également tout a fonctionné sur le système de l’EDM s.a.

Les activités portant sur le renforcement de l’éclairage public ont concerné 52 artères répertoriées avec notamment la réhabilitation des supports, lampadaires, commandes d’éclairages, projecteurs des monuments, etc. Cela a permis de faire de Bamako, à l’occasion,  une ville lumière. L’éclairage intelligent a été également mis à contribution sur de nombreux sites.

Dans le secteur de l’eau, au niveau l’aéroport international Modibo Keïta, la SOMAGEP s.a a procédé au renforcement de la station de reprise de Faladié et procédé au branchement en eau du pavillon VIP et à l’alimentation du bâtiment principal.

Au CICB, la SOMAGEP a renforcé le remplissage de la bâche d’alimentation du bâtiment principal et débouché les 6 bouches du jet d’eau qui étaient obstruées. Les 14 villas ont bénéficié de pose et de raccordement du réseau des canalisations d’alimentation.

Au delà de toutes ses actions, le département s’attache à mettre en œuvre le programme d’urgences sociales du président de la République en dans les secteurs de l’eau et de l’électricité.

Ainsi dans le cadre de la gestion de la pointe 2017, il est prévu  la réalisation de plusieurs points d’eau basés sur le model système hydraulique villageoise amélioré (SHVA) qui va désormais remplacer l’opération citerne jugée trop couteuse.  Les SHVA ont l’atout d’être pérennes et de contribuer à la sécurisation en eau potable des populations. Ils seront également un renfort, avec la fin des travaux du projet d’eau de Kabala. Toujours dans le cadre de la pointe 2017,  il est également prévu la réalisation du filtre de Gao et de points d’eau SHVA pour la ville.

La réalisation des stations conventionnelles de Samaya et Moribabougou sont aussi en bonne voie. Ces infrastructures seront disponibles dans un futur proche de même que le grand projet d’eau de Kabala dont la fin des travaux est prévu en 2018.

En vue de veiller à la sécurité énergique de notre pays, le ministère de l’Energie et de l’Eau à travers l’EDM sa a signé plusieurs conventions avec notamment la Côte d’Ivoire, le Sénégal et la Mauritanie pour un total de 65 MGW disponible et exploitable par notre pays.

Le Ministère de l’Energie et de l’Eau, à travers le projet AMINER prévoit également de renforcer la disponibilité de l’électricité à Bamako et Sévaré avec respectivement 40 et 20 MGW. De la même logique, l’interconnexion entre notre pays et la Côte d’Ivoire permettra de fournir l’électricité de qualité pour la capitale, Bougouni et Sikasso.

Après la mission du ministre de l’Energie et l’Eau, Malick Alhousseini, à Kidal, des mesures ont été engagées pour la reprise rapide des services publics de l’eau et de l’électricité. Bientôt les kidalois auront de l’eau et de l’électricité en qualité et en quantité.

 Hamdy Baba

Source : 22 Septembre

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *