Sécurisation des législatives : Le Général Salif Traoré rassure

Le Ministre de la Sécurité et de la Protection civile a fait de la sécurisation des élections législatives un challenge.

Les Maliens se rendent aux urnes le 29 Mars prochain. La tenue de ce scrutin est perçue chez beaucoup de nos citoyens comme un leur,  à cause l’état de dégradation avancée de la situation sécuritaire.

Le Gouvernement a maintes fois rassuré qu’il prendrait toutes les mesures adéquates pour accompagner ce processus électoral. Pour ce faire, les deux ministres en charge de l’organisation du scrutin, à savoir, celui de la Sécurité et de la Protection civile, le Général Salif Traoré et son homologue de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Boubacar Alpha Bah ont rencontré les différents gouverneurs de régions et celui du district de Bamako, pour faire le point de la stratégie arrêtée et de la situation.

Cette rencontre a enregistré la présence des différents chefs de la hiérarchie militaire, de la sécurité et de la Commission nationale de la sécurisation des élections législatives.

Pour concrétiser cette démarche, le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, a rencontré les chefs de la sécurité pour faire un tour complet sur déroulement des opérations de sécurisation.

Les opérations de distribution de cartes biométriques ont débuté ce samedi 7 mars sur toute l’étendue du territoire national. Les forces de sécurité et de la défense ont commencé à sécuriser les sites de distribution de cartes. Elles vont sécuriser aussi les candidats pendant la campagne électorale dans les zones en proie en insécurité. Elles devront aussi faire le même acte je jour du scrutin.

Le Général Salif Traoré, après avoir échangé avec les patrons de la Gendarmerie nationale, de la Police nationale, de la Garde nationale et de la Protection civile, a mobilisé un grand nombre d’éléments dans ses  différentes structures, pour la sécurisation du processus électoral.

Selon nos sources, en ce qui concerne le centre du pays, il y aura un accent particulier avec l’envoi d’un grand nombre d’éléments mobilisés pour la cause.

Au lendemain de sa rencontre avec les gouverneurs, le ministre de la Sécurité a rencontré les responsables des mouvements signataires de l’Accord pour la paix, qui devraient prendre part aux opérations de sécurisation du processus électoral dans certaines régions du nord.

A noter que le ministre Traoré a mis ses  différents chefs régionaux dans la même dynamique, à savoir, mobiliser leurs troupes afin de réussir la mission assignée au département. Les différents directeurs régionaux de la police et de la gendarmerie, de la garde nationale et de la protection civile ont déjà commencé la mobilisation dans les leurs rangs.

Au regard de tout ce qui est en train d’etre pris comme dispositions, par  Forces de sécurité, épaulées par Barkhane et  la MINUSMA, les maliens peuvent  avoir confiance à la tenue de ces élections sur l’ensemble de territoire

Issa Maiga

Le CREDO

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.