Section RPM de la commune I : Une oasis de cohésion dans un désert de tiraillements

Contrairement à d’autres sections Rpm du district de Bamako lézardées par des conflits internes, celle de la commune I se distingue par la cohésion de ses cadres et militants. L’exception qui confirme la règle !

Au sein de la section Rpm de la commune I de Bamako, les militants, cadres et sympathisants  entonnent la même symphonie. Et l’on doit ce constat à l’engagement des hommes et femmes qui ont mis le parti au-dessus de tout, en cultivant  auprès des uns et des autres l’esprit de militantisme. Parmi ces hommes, figure l’actuel ministre de l’Énergie et de l’Eau,  Mamadou Frankaly keita. Il est le secrétaire général de ladite section.

 

Cette section qui regroupe 205 comités répartis entre 9 sous-sections est, a-t-on constaté, est la plus enviée dans le district de Bamako : pas de tiraillements entre les militants, pas de querelle de leadership  non plus. Il nous revient que  ce bon  état de santé découle du management de la section. En effet, le premier responsable, Mamadou Frankaly Keita, a toujours su  garder une oreille attentive  aux préoccupations des uns et des autres. Un point de vue qui fait l’unanimité au niveau de la section.

 

Dans son  entourage, l’on souligne que l’attachement à la base politique a toujours prévalu chez l’homme, malgré ses nombreuses charges professionnelles et administratives liées à ses fonctions de ministre et qui lui prennent pourtant pas mal de temps : «Il est  toujours en  contact direct et permanant avec la base», renchérit-on dans l’entourage du ministre.

«C’est lui, témoigne-t-on au sein de la section, qui intervient personnellement pour calmer les esprits lors des petits conflits internes. Ce faisant, il prêche toujours la cohésion et appelle au rassemblement.»

En somme, tout laisse croire que l’actuel ministre de l’Energie nourrit en soi  un  esprit de militantisme pour ne jamais regarder ses camarades de parti de haut comme le font souvent des cadres politiques une fois nommés à des postes de responsabilités.  A travers le soin qu’il leur accorde, en plus d’une grande capacité d’écoute, d’un sens élevé en termes d’humanisme et de sociabilité, les militants et sympathisants du parti du tisserand en commune I se réjouissent aujourd’hui de vivre dans un environnement politique bien à l’abri des querelles intestines qui ne contribuent qu’à affaiblir le Rpm, comme on le voit dans d’autres sections du parti à Bamako.

 

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Mamadou Frankaly Keita est l’illustration parfaite de ce type de dirigeant politique dont parlait récemment un observateur de la scène politique malienne : « La grandeur et la force d’un homme politique qui ambitionne de réussir sur la scène politique, résident notamment en sa capacité de fédérer toutes les énergies, toutes les potentialités autour de lui. Cette capacité à son tour requiert un certain nombre de facteurs : être à l’écoute des uns et autres, avoir de la disponibilité pour les uns et autres, œuvrer à la cohésion… ».

 

Djibi

SOURCE : La Sentinelle

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.