SECONDE GRÈVE DE L’UNTM : L’URD SORT DU SILENCE !

Suite à l’ébullition du front social, le parti présidé par Soumaïla Cissé s’est exprimé. Les autorités de la Transition ont été interpellées afin d’inclure les acteurs sociaux à leur Feuille de route pour une réelle synergie d’actions.

C’est par voie de communiqué que l’Union pour la République et la Démocratie (URD) s’est exprimée. Signé du 1er vice-président, Pr Salikou Sanogo, la formation y déplore la montée en force des grèves. Tout d’abord, il est fait mention de la sortie des Administrateurs civils du 09 novembre avant d’évoquer celle en coursn, ouverte par l’Union Nationale des Travailleurs du Mali (UNTM) pour une durée de cinq (05) jours (14-18 décembre).

La rupture du dialogue social est dénoncée par l’URD qui invite la Transition à faire profil bas. Face à l’insécurité, le terroriste ou la montée en force du grand banditisme, il s’avère compliqué de gérer le Mali. C’est pourquoi, « le parti de la poignée des mains » invite le gouvernement à aller au consensus avec les partenaires sociaux.

Une continuité des divergences, ne peut que conduire à anéantir les acquis du processus de paix recherché. L’Union pour la République et la Démocratie (URD) fait mention des défis de refondation qui seront en passe d’être compris avec l’ébullition sociale.

Le parti (…)

BAMOÏSA

NOUVEL HORIZON

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.