SE Dietrich BECHER: la corruption freine les investissements allemands au Mali

Le président de l’Association a expliqué que cette conférence de presse a été organisée dans le but de faire connaitre l’association et ses objectifs au grand public. Les responsables de l’association ont saisi l’occasion pour inviter tous ceux qui ont eu à faire des études, une formation, ou un stage en Allemagne avec un financement du DAAD ou d’une autre organisation allemande, à venir adhérer et devenir membres de l’association.

 

Le Dr Victoria Van Der LAND a fait une présentation du DAAD. Selon elle, DAAD ou encore l’Office Allemand d’échanges universitaires a permis à de nombreux Maliens de bénéficier d’une formation en Allemagne. Elle a informé que le DAAD a intensifié ces dernières années son soutien à la coopération entre les universités allemandes et africaines.

Le Dr Victoria Van Der LAND a expliqué que le DAAD organise périodiquement des rencontres avec ses anciens boursiers en mettant l’accent sur la coopération régionale en Afrique.

À son tour, l’Ambassadeur de la République Fédérale d’Allemagne au Mali, Dietrich BECHER, a apprécié la création de l’Association Alumni (les anciens boursiers). Une association qui existe déjà dans plus de 140 pays à travers le monde.

Selon lui, cette association est créée en un moment où l’Allemagne entame une nouvelle phase de sa coopération avec le Mali. Le diplomate Allemand a déclaré que le Mali et l’Allemagne sont deux pays de démocratie sœur qui doivent toujours travailler ensemble. Il a profité de l’occasion pour survoler la coopération entre son pays et le Mali qui date de plusieurs années et qui couvre plusieurs domaines.

L’Ambassadeur de l’Allemagne au Mali a prodigué beaucoup de conseils aux responsables de l’Association DAAD Alumni. Il a indiqué que ceux-ci doivent servir de pont entre l’Allemagne et le Mali. Aussi, a-t-il exhorté les membres de l’association à s’investir dans la sensibilisation des Maliens de l’extérieur à venir investir dans le pays pour donner de l’emploi aux jeunes.

À propos des investisseurs allemands, l’Ambassadeur BECHER a soutenu que les anciens boursiers maliens qui ont étudié en Allemagne doivent expliquer aux autorités maliennes ce qu’il faut faire pour que les Allemands viennent investir au Mali. Il a touché du doigt, la problématique de la lutte contre la corruption qui peut motiver les investisseurs allemands à s’intéresser au Mali. Selon lui, ce n’est pas la crise qui empêche les opérateurs économiques allemands de venir au Mali, mais la corruption qui les décourage.

PAR MODIBO KONE

INFO-MATIN

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.