RPM : Le torchon brûle entre les tisserands

Rien ne semble se dérouler normalement au sein du parti Rassemblement pour le Mali (RPM). Les résolutions de la troisième session du comité central couplée aux troisièmes assises du comité central semblent être  à l’origine de la  division au sein de parti  des tisserands. Un parti qui était au pouvoir durant les 10 dernières années. 

La violation des textes du parti et la candidature non consensuelle de Dr Bakary Tréta semble avoir mis le feu aux poudres au sein du parti des tisserands. Dans une lettre rendue publique, les membres du Collectif pour la défense des statuts et règlement intérieur du RPM (Cdsri-RPM) contestent   la résolution générale de la troisième session du comité central tenue les 28 et 29 décembre 2021.

Pour eux, la tenue de ces assises qui s’inscrit dans le cadre du fonctionnement normal des leurs organes n’a pas été faite dans les règles de l’art. Ces assises portent une grave entorse au règlement intérieur. La non vérification du quorum dans la salle, la non inscription à l’ordre du jour, du  point concernant la désignation du candidat à la prochaine élection présidentielle, l’absence de mandat donné par les sections RPM de l’intérieur comme de l’extérieur aux délégués pour se prononcer sur le choix d’un candidat à l’élection présidentielle,  l’agression subie par certains délégués au cours de leur intervention dans la commission vie du parti, le complot antidémocratique contre le parti et la tentative de passage en force du président qui s’est autoproclamé  comme candidat naturel du parti à l’élection présidentielle, le manque de base légale à cette fausse désignation illégale et illégitime dans la résolution générale de la troisième session du comité central sont entre autres des anomalies qui sont à l’origine du déclenchement de cette crise au sein du RPM.

C’est ainsi que les membres du  Cdsri-RPM, dans le souci du respect scrupuleux des statuts et règlement issus du congrès  ordinaire d’octobre 2016  du RPM rejettent la désignation du président du parti Dr Bocari Tréta comme candidat naturel à la prochaine élection présidentielle. Le quitus  est accordé au BPN –RPM de procéder au remembrement du bureau politique national, BN-UF-RPM, BN-UJ RPM en dehors du cadre normatif , la modification et la mise en application des textes du parti sans être entérinée par l’instance appropriée qu’est le congrès, le mandat accordé au président du parti de renforcer les structures du parti BPN-RPM, BN UF –RPM, BN UJ –RPM en dehors de leur congrès respectif. C’est ainsi que les membres du Cdsri invite les militants qui sont soucieux du respect des textes du parti à se joindre à eux.

Bissidi SIMPARA

Source: L’Alerte

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.