Renouvellement du bureau de l’assemblée nationale : Le consensus après des jours de tractations

La guerre de tranchée tant attendue n’a finalement pas eu lieu lors de la séance plénière du vendredi 3 novembre  2015 à l’Hémicycle,  pour le renouvellement du bureau de l’Assemblée nationale et des différentes commissions. Le consensus a finalement prévalu avec la mise en place d’un bureau de dix vices présidents; deux questeurs et dix secrétaires parlementaires. Les groupes parlementaires ont gardé pratiquement le même nombre de députés au sein du bureau.

assemblée nationale députés honorable vote mains levee elus legislatif malienne siege résidence bagadadjiC’est une véritable guéguerre qui a régné au sein de l’hémicycle  durant deux semaines pour le renouvellement du bureau. Tous les groupes parlementaires  étaient en ébullition. Comme des personnes enragées, nos élus  sont parvenus  très difficilement à s’accorder les violons sur une liste de 22 membres. Composée de dix vices présidents avec le maintient de  Mamadou Tounkara et de Amadou Thiam, respectivement premier et deuxième vice président. Contrairement à ces deux vices présidents, Yacouba Traoré cède la présidence de la commission des travaux publics à Yiri Kéïta.

Sur les 138 votants, il y a eu 134 députés, pour le oui, 2 non et 2 se sont abstenus. Dans ce nouveau bureau, le RPM détient 11 postes. Les groupes APM vient en deuxième position avec 5 postes suivi du groupe Adema/Asma et VRD avec chacun trois postes.

Mody N’diaye précédemment président du groupe parlementaire du groupe VRD, devient 3ème vice président à la place de Amadou Cissé  du même groupe. Abdoulaye Dembélé du RPM remplace Moussa Timbine à la 9ème vice présidence. Seydou Dembélé auparavant président du groupe parlementaire RPM, devient le 7eme vice président à la place d’Abdoulaye Fofana, le transfuge des Fare au RPM.

Mohamed Ould Sidi Mohamed  du RPM est 1er secrétaire parlementaire. Sur les dix secrétaires parlementaires, le RPM se taille cinq postes, l’APM et le groupe VRD dispose chacun de deux postes, l’Adema /Asma ferme la marche avec un secrétaire parlementaire.

Il ya eu au finish que des permutations au sein des différents groupes parlementaires. C’est dire que la raison a fini par l’emporter sur les intérêts personnels. La bataille entre les différents groupes  n’a donc pas eu lieu.

Mamadou Diarrassouba du RPM et Belco Ba du groupe APM respectivement 1er et 2ème questeurs, conservent leur fauteuil, en dépit des velléités de changement. Les 5 nouveaux rentrants sont les honorable Mody N’Diaye (Vrd), Seydou Dembélé (Rpm), Abdoulaye Dembélé (Rpm), Bakary Macalou (Vrd) et Souleymane S Ouattara (Apm). Les non inscrits sont les députés du parti Sadi et du Pdes.

Au finish le bureau de l’Assemblée nationale n’a pas connu un grand changement, car la plupart des commissions sont restées intactes, à part celle des travaux publics qui a changé de président. Car Yacouba Traoré cède la présidence de cette Commission des travaux publiques et de l’habitant à Yiri Keita et Zoumana N’tji Doumbia occupe désormais celui de la commission des lois.

Il faut dire que depuis trois mandatures, le bureau du parlement se renouvelle par consensus. Ce qui est de nature à maintenir le climat de convivialité à l’Assemblée nationale. Toujours est-il qu’à chaque législature, une bataille de tranchée a lieu avant que chacun puisse mesurer l’importance du climat de consensus et taire ses intérêts personnels.

Après la mise en place des structures de l’Assemblée nationale, place maintenant au travail pour traiter les dossiers brûlants du pays. Le peuple malien observe de très près l’Assemblée nationale et les députés doivent comprendre que pour le développement du Mali dans un environnement de paix, il n’y a plus une minute à perdre.

Nouhoum DICKO

source : Le Prétoire

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.