Rencontre Fare An ka Wuli-CSDM : Une sortie de crise au menu des débats

Dans le cadre de la recherche des voies et moyens pour apaiser le climat social et endiguer la crise que traverse notre pays, le président des Forces alternatives pour le renouveau et l’émergence (Fare An Ka Wuli), Modibo Sidibé, accompagné par une forte délégation, s’est rendu ce mardi 26 mars 2019, au siège du Conseil Supérieur de la Diaspora Malienne (CSDM) avec à sa tête Mohamed Chérif Haidara.

A travers son vaste projet dénommé Dialogue National Refondateur, le président des Fare An Ka Wuli, ancien Premier ministre, s’est résolument engagé depuis un certain, dans une série de concertations avec les forces vives de la nation : partis politiques, mouvements et associations de la société civile. L’idée est de sortir notre pays dans la crise multiforme et multidimensionnelle.

Pour la circonstance, Modibo Sidibé a mis l’accent sur l’impératif du dialogue politique refondateur qui demeure, qui convaincu aujourd’hui est indispensable pour une sortie définitive de la crise dans notre pays.

Selon lui, après tant de crispations au cours, il appartient à tous les Maliens de s’écouter et de repartir sur de bonnes bases afin de consolider la paix et la stabilité au Mali. Car, explique-t-il, cela constitue une solution pérenne et appropriée pour tous les fils du pays.

L’ancien Premier ministre estime également qu’il faut un consensus autour de ce dialogue national refondateur qui va faire les recommandations de sortie de crise qui sera acceptées par tous. Ce parti ne se limite pas aux propos, indique-t-il. Il joint l’acte à la parole en faisant une offre politique : le Pacte Malien pour la Refondation (PMR). Dans ce document très riche, des recommandations sont faites pour la sortie de crise. En effet, il a aussi mis l’accent sur la profonde crise que le centre traverse en ce moment à travers la recrudescence des attaques terroristes, entrainant des morts d’hommes. M. Sidibé en a profité pour saluer le Conseil Supérieur de la Diaspora Malienne pour tout ce qu’il fait pour les Maliens de l’Extérieur et pour le pays.

Pour sa part, le président du CSDM, Mohamed Chérif Haïdara, dira que la situation actuelle du pays est très préoccupante et les Maliens doivent se mettre ensemble pour proposer et chercher des solutions idoines à la crise. Pour le CSDM, l’initiative de Modibo Sidibé est salutaire compte tenu du contexte. Mieux, l’ensemble des membres du Conseil supérieur de la diaspora malienne adhèrent totalement afin que la paix et la stabilité reviennent dans notre pays.

Cette nouvelle démarche permettra aux Maliens de se retrouver et de faire table rase du passé pour promouvoir la paix et réconciliation.

Les deux personnalités se sont convenues sur la matérialisation de ce projet et promettent de se revoir prochainement pour approfondir leurs échanges afin de chercher des solutions idoines à la consolidation de la paix dans notre pays.

Abdrahamane Diamouténé

L’Indicateur du Renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.