Rencontre entre le président de la République et les responsables de l’APM : IBK annonce la formation imminente d’un nouveau gouvernement

Le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, a rencontré dans l’après-midi du mercredi 7 janvier 2015, au palais de Koulouba, les représentants du groupe parlementaire Alliance pour le Mali (APM), composé de 10 partis politiques comptant 23 députés et qui a son volet regroupement politique de soutien au chef de l’Etat, présidé par Oumar Ibrahim Touré de l’APR. Le chef de l’Etat a, à cette occasion, expliqué qu’une nouvelle équipe gouvernementale sera bientôt formée et que seuls des cadres compétents en feront partie.

 ibrahim-boubacar-keita-ibk-rpm-election-presidentielle-2013

Le président de la République a réitéré aux représentants du groupe parlementaire APM, parmi lesquels Belco Bah de l’Um-RDA, Hadi Niangado, Bokari Sagara, Boulkassoum Touré de la CODEM d’Housséini Amion Guindo, Mme Dioncounda Sacko du CNID de Me Mountaga Tall, son souhait d’instaurer un cadre dialogue périodique afin d’échanger, de partager, de recueillir les critiques et observations légitimes pour améliorer la gouvernance.Pendant une heure d’horloge il y a eu des échanges qualifiés de « fructueux et très détendus  » entre le président de la République et la vingtaine de députés, conduite par le président du groupe, Me Zoumana N’Tji Doumbia de la CDS-Mogotiguiya, que dirige Mamadou Blaise Sangaré (Conseiller spécial et porte-parole du président de la République).

Le chef de l’Etat  s’est montré décidé à insuffler une nouvelle dynamique à la gestion des affaires publiques avant de rassurer sur l’avenir du pays. A croire IBK, la frustration, la rumeur et l’incompréhension dans la marche vers une paix définitive font partie du passé. Pour un développement harmonieux, condition sine qua non pour hâter l’avènement d’un Mali émergent, il entend redynamiser l’équipe gouvernementale. Et d’annoncer des changements en profondeur pour cette année 2015. Ce qui va inciter rapidement au  » décollage socioéconomique du pays « . Il a assuré que le changement du gouvernement est imminent. Il sera fait sans état d’âme et avec l’exigence du critère unique de la compétence ; car il se fera au nom du Mali et non au nom de partis politiques.

Le président de la République a également mis un accent sur l’importance du travail parlementaire et la place des députés dans la réussite de la gouvernance. Il a indiqué que le député doit être dans les meilleures conditions de travail, disposer de bureaux et d’équipements pour remplir efficacement ses missions.

Le président du groupe parlementaire APM, Me Zoumana N’Tji Doumbia, a souligné avec insistance  »le soutien sans faille  » des députés des partis politiques concernés aux actions du président IBK.« Nous vous accompagnons et nous continuerons de vous soutenir dans l’intérêt exclusif du peuple malien « , a déclaré un parlementaire. Les uns et les autres ont renouvelé leur détermination à expliquer les initiatives du chef de l’Etat concernant le gouvernement, les forces armées du Mali et le processus de paix aux populations qu’ils représentent en vue de la réconciliation nationale, la cohésion nationale et la justice sociale.

Même si cette première rencontre entre le chef de l’Etat et les députés du groupe parlementaire APM survient après une demande d’audience qui date de 2014, elle constitue, selon les observateurs, un signal de la volonté du locataire de Koulouba de garder les ministres issus des partis alliés au sein du gouvernement. Contrairement aux rumeurs faisant croire que les chefs des partis politiques pourraient être tous débarqués de la prochaine équipe gouvernementale.

Bruno D SEGBEDJI

 Source: L’Indépendant
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.