Remise de trois tables d’accouchement au CSCOM II de Niamakoro : Modibo Sidibé honore sa parole

Le Centre de santé communautaire II de Niamakoro (ANIASCO) a servi de cadre à la cérémonie de réception de trois tables d’accouchement. C’était le jeudi 27 juillet 2015. La cérémonie s’est déroulée en présence de femmes, jeunes, vieux de Niamakoro, le personnel sanitaire de l’ANIASCO. Sous l’égide du chef de quartier et celui des griots.

modibo sidibe premier ministreÀ cette occasion, la délégation du parti FARE était conduite par Mamery Sidibé dit Brono, composée de Fousseny Diakité, Amadou Cissé de la jeunesse, Sory Kaba Diakité de la communication, Dr. Doukara Hawoye Touré secrétaire chargé de la santé, Dr. Sangho Traoré, secrétaire général de la section VI, militants et militantes venus d’autres communes de Bamako.

Le Hall du Cscom II de l’Aniasco a refusé du monde ce jeudi 27 juillet 2015. Beaucoup de jeunes gens avaient fait le déplacement pour être témoins de cette remise de tables d’accouchement. Laquelle fait suite à la visite de Modibo Sidibé à l’Aniasco, en mai dernier, lors de la journée sanitaire, où le président du parti Fare et non moins ancien ministre de la Santé avait promis des tables d’accouchement avec accessoires au complet. C’est cette parole donnée aux populations qui vient d’être concrétisée par l’acte du jeudi 27 juillet 2015.

À l’unisson, les responsables des Cscom de la commune VI et le chef de quartier de Niamakoro ont remercié Modibo Sidibé. C’est le début d’un partenariat social entre Modibo Sidibé et son quartier, d’après le chef de quartier. D’autant que, selon lui, celui qui a souci de la santé des populations, peut penser à tout relativement à leur bien-être.

Tiékoura Doumbia, président de l’Aniasco, cousin à plaisanterie de Modibo Sidibé, s’est exprimé en ces termes : «Depuis l’année dernière, nous travaillons avec Modibo Sidibé. Cette année, il a décidé de nous aider. Il était avec nous au mois de mai passé lors de la journée sanitaire. Ce matin, il vient de nous donner des tables d’accouchement. C’est une surprise, pour moi, de la part d’un peulh, car celui-ci respecte rarement sa parole. Mais, pour une fois, il l’a fait. On le remercie. Je suis très heureux et ému au point que les mots me manquent. Si vous demandez à quelqu’un qui est ému aux larmes d’attiser le feu, il court le risque de l’éteindre par ses larmes». Dans la même veine, Hamidou Guindo, au nom de la Fenascom de la commune IV, a salué et remercié le président des Fare pour son geste, tout en lui demandant de penser aux 12 autres Cscom de la commune qui rencontrent également des difficultés.

À sa suite, Amadou Cissé a présenté la délégation des Fare. Pour lui, leur présence ce matin à l’Aniasco n’est point une surprise, car Modibo Sidibé est le concepteur des Cscom, à travers le Mali, dont le but était d’approcher les soins de santé aux populations. Il (Modibo Sidibé) est aussi à la base du mois de la solidarité et le respect des personnes âgées. Mamery Sidibé, au nom du président des Fare, a exhorté les bénéficiaires à une bonne utilisation du matériel donné, avant que Dr. Doukara Hawoye Touré, secrétaire chargé de la santé, ne donne l’assurance que c’est le début d’un partenariat. Surtout que d’après ses propos, «aider les centres de santé, c’est s’aider soi-même». Elle a par ailleurs rassuré le président de la Fenascom de l’intérêt du parti Fare à accompagner les 12 Cscom de la commune VI à la hauteur de ses moyens et suivant un calendrier préétabli.

Au nom des sages-femmes, Safiatou Konaté a remercié Modibo Sidibé d’autant que plus que les anciennes tables d’accouchement étaient rouillées et offraient peu de garantie de sécurité aux patientes. «Nous allons les remplacer tout à l’heure pour commencer le travail. Ça va beaucoup nous aider parce que même les matelas étaient déchirés. Nous disons merci à Modibo Sidibé», s’est-elle exprimée.

Tata Coulibaly a pris la parole au nom des femmes qui viennent faire leurs consultations à l’Aniasco. «Depuis qu’elles faisaient les accouchements avec des lampes-torches, puis la lampe à pétrole, avant l’électricité, j’ai fait tous mes accouchements ici. Je remercie Modibo Sidibé. Mais nous lui demandons de nous aider à construire une nouvelle salle d’accouchement, l’actuelle salle est trop exiguë… S’il nous aidait, je reviendrais peut-être accoucher dans de bonnes conditions».

La remise des tables d’accouchement a été suivie des bénédictions de l’imam Issiaka Konaté et son adjoint Youssouf Tounkara, pour le Mali, les habitants de Niamakoro et le président du parti Fare. Et d’après l’imam Konaté, «un peul a toujours respecté sa parole», lui dont la mère est peule. Il a ensuite salué Modibo Sidibé dont la promesse, dit-il, n’était pas forcément prise au sérieux par beaucoup de gens lorsqu’il la tenait. «Voilà qu’il l’a fait et dans la plus grande discrétion. Nous prions pour notre pays, la paix et la tranquillité… Nous disons merci à Modibo Sidibé, que Dieu exauce ses vœux».

Kassim TRAORE

Source : Reporter

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.