Réconciliation nationale : L’ACS-ATT PLAIDE POUR LE RETOUR AU BERCAIL DE L’ANCIEN PRESIDENT

En vue d’informer l’opinion publique des démarches qu’ils entendent entreprendre pour le retour de l’ex-président qui vit à Dakar depuis le coup d’Etat de mars 2012, l’Association citoyenne pour le soutien à Amadou Toumani Touré (ACS-ATT) a organisé samedi une conférence de presse à la Maison de presse.

conference reunion rencontre retour bercail amadou toumani toure att
Cette rencontre d’information a vu la participation de Amadou Abdoulaye Diallo, le président du Parti pour le développement économique et social (PDES), Demba Diallo, le maire de Markala, Amadou Koïta, le président du PS-Yelen Kura, M’Pa Sylla, porte-parole de l’ACCS-ATT et Hamane Touré, président de l’ACS-AT.
« Nous, association citoyenne, mouvements et clubs de soutien et sympathisants, soucieux de l’unité, de paix et de cohésion nationale, réclamons, de manière officielle, le retour de l’ancien président Amadou Toumani Touré et de sa famille », a annoncé M’Pa Sylla. Il a souligné leur volonté de faire tout leur possible pour obtenir ce retour. « Nous allons user de tous les recours légitimes possibles, pour parvenir à leur offrir (ATT et sa famille) un retour honorable », a-t-il insisté.
Le porte-parole de l’ACCS-ATT a renouvelé l’engagement et la sincérité de son organisation à œuvrer pour la paix et la réconciliation. Au nom de son groupement, M’Pa Sylla a exhorté le président Ibrahim Boubacar Keïta à assumer son rôle de garant de l’unité nationale pour relever ces défis. « Nous demandons son implication directe et celle de son gouvernement pour favoriser le retour pur et simple au bercail d’ATT. Car, a-t-il soutenu. « L’exil qu’il vit avec toute sa famille, après avoir consacré la plus belle partie de sa vie à bâtir sa patrie est un exil injuste ! »
Une déclaration lue par M’Pa Sylla recommande, « dès son retour », un traitement légitime pour tout ancien président de la République et la levée des poursuites judiciaires annoncées à son encontre
Le président du PDES, dans un style plus modéré, a remercié les autorités sénégalaises pour tout ce qu’elles ont fait pour ATT, ces trois années durant. « Mais le temps du retour est arrivé. Nous espérons tous aller l’accueillir, dans quelques jours ou semaines, sur le tarmac de l’aéroport international de Bamako-Sénou. Car sa place est dans ce pays, non à l’étranger », a plaidé Amadou Abdoulaye Diallo.
Amadou Koïta a tenu à lever certaines équivoques : « ATT n’est pas un exilé politique. C’est suite à la demande de ses pairs de la CEDEAO et du président français qu’il a jugé nécessaire de partir pour ne pas gêner les autorités de la transition ». Il a alors demandé au président de la République de créer les conditions pour qu’ATT puisse regagner le Mali. « Il est donc temps d’aller à une réconciliation de tous les enfants, il est temps de se donner la main comme l’a toujours voulu ATT, dans sa philosophie d’homme de dialogue », a t-il souhaité.
Le président de l’ACS-ATT, Hamane Touré, a confié qu’il s’agit pour eux, de réclamer tout simplement un retour au bercail de l’ancien président
Cheick Moctar TRAORE

source : L Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.