Réconciliation au Mali : Les mouvements de soutien à IBK souhaitent le retour d’ATT

ibk att

Dites à l’aîné d’aller chercher le petit frère. Dites au Mandé Massa d’aller chercher le Mandé Mori. Les mouvements et clubs de soutien au président Ibrahim Boubacar Kéita semblent attentifs à ces cris de cœur des amis et sympathisants d’Amadou Toumani Touré, lancés lors de la célébration du 24e anniversaire de l’avènement de la démocratie au Mali. De sources concordantes, les deux grandes tendances travaillent pour braver les considérations politiques dans le cadre de la réconciliation.

 

La volonté de la Coordination des associations et clubs de soutien à l’ancien président Amadou Toumani Touré est en passe d’être une réalité. Les amis de l’ancien président auraient obtenu le quitus des mouvements, associations et clubs de soutien à Ibrahim Boubacar Kéita pour le retour du tombeur du Boucher de Bamako, le 26 mars 1991.

Et c’est ce samedi 26 mars 2016 lors des festivités du 25e anniversaire de l’avènement de la démocratie au Mali la question sera au centre des discussions entre les deux groupes. Les initiateurs expliquent le bien-fondé de leur action par l’accompagnement des forces vives pour trouver une issue finale à la crise que traverse le pays. La démarche complète et renforce celle déjà engagée par les Maliens.

Cette sortie de crise, qui doit être le vecteur de la réconciliation nationale et gage d’un retour définitif de la paix et la stabilité tant souhaitées par nos populations, doit être réalisée avec responsabilité. C’est pourquoi les deux mouvements réagissent au nom du Mali et appellent à un heureux dénouement de cette crise pour que notre pays se tourne vers les préoccupations liées au bien-être des populations, a relevé un responsable du Mouvement 100 % IBK.

“Conscient de la nécessité de réconcilier les Maliens à travers une approche citoyenne, nous devons refonder nos forces pour faire face aux préoccupations réelles. Et cela passe par un Mali réconcilié. Je ne vois personnellement pas de problème à cette option au moment où nous avons accepté de discuter avec ceux ont pris les armes contre le Mali”, a fait savoir notre interlocuteur.

Et de préciser qu’Amadou Toumani Touré et Ibrahim Boubacar Kéita sont tous des acteurs de l’histoire du Mali. “Nul n’ignore aujourd’hui qu’ATT a été l’acteur principal de l’avènement de la démocratie, mais il fallut un IBK  en février 1994 pour sauver cette démocratie. Il faut se mettre au-dessus des futilités politiciennes…”

Pour lui, le mouvement n’a aucune prétention politique. Il vise d’abord et avant tout, à réconcilier les Maliens comme celle qui est engagée au nord du Mali. “Ce défi de la réconciliation passe aussi par le retour d’ATT au pays”, indiquera-t-il.

En tout cas, comme annoncé le 26 mars 2015, les deux mouvements veulent braver les considérations politiques pour lancer le vrai chantier de la réconciliation.

Bréhima Sogoba

Source : l’indicateur du renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.