Recherche de mesures d’apaisement : Moctar Ouane prend langue avec les associations Djinna dogon, Ir ganda et Tabital pulaaku

Dans le cadre de recherche de mesures d’apaisement à la grave crise sécuritaire qui secoue notre pays depuis près d’une décennie, le Premier ministre Moctar Ouane a reçu en audience, le vendredi 23 octobre dernier, dans la salle de conférence de la Primature, les associations Djinna dogon, Ir ganda et Tabital pulaaku. La délégation était conduite par le 1er vice-président de Irganda et membre du conseil national de Tabital Pulaaku, Younouss Hameye Dicko, en présence de responsables des trois associations.

Dans ses mots de bienvenue, le Premier ministre s’est dit rassuré de savoir qu’ensemble, ces différents mouvements associatifs ont initié cette rencontre, qu’il a fortement saluée et en se réjouissant de l’esprit d’une telle synergie.

Le chef de la délégation, Younouss Hameye Dicko, a félicité Moctar Ouane pour sa nomination à la fonction de Premier ministre de la Transition. Il a aussi témoigné de l’engagement total des trois organisations à accompagner la Transition.

Quant au porte-parole de la délégation, Abou Sow, il a fait part des préoccupations communes des trois grandes associations qui composent cette délégation, avant de remettre au chef du Gouvernement un mémorandum produit, suite à de nombreuses rencontres auprès des communautés à la base. Aussi, l’ancien gouverneur de Ségou et ancien ministre a souhaité que ces associations soient impliquées dans la gestion de la Transition à travers aussi bien les instances de la Transition que d’autres mécanismes institutionnels pour mettre à profit leurs acquis individuels et collectifs, pour le retour de la paix, de la cohésion sociale et de la restauration de l’autorité de l’Etat sur l’ensemble de notre territoire.

Il convient de noter que les échanges ont également porté sur la précarité de la situation des déplacés à Bamako et à l’intérieur du pays, à laquelle le chef du Gouvernement a déjà donné des instructions pour que les dispositions d’ordre sanitaire et humanitaire soient prises sans délais afin de soulager les populations en situation de précarité en général, et celles déplacées en particulier. “Cette situation difficile est une tragédie qui mérite qu’on fasse encore plus d’efforts afin de permettre le retour de ces populations dans leurs terroirs respectifs”, a-t-il martelé. Après avoir accordé une écoute attentive à ses hôtes, le Premier ministre a apprécié l’esprit fraternel et citoyen qui a porté la constitution de cette délégation à travers son approche d’une démarche conjointe, toute chose importante dans ce contexte de fragmentation où nous avons besoin d’unir tous les fils du Mali.

Il a saisi l’occasion pour saluer la très forte volonté des trois organisations de continuer à jouer un rôle d’acteur direct, d’aller au-delà de la stature d’associations culturelles et de développement, mais aussi d’intégration pour être de véritables instruments de construction de notre unité nationale.

Pour finir, le Premier ministre a réaffirmé sa ferme volonté à vouloir rassembler les Maliens de tous bords, dans un élan de fraternité et unitaire afin que tous participent à la stabilité et au développement de notre pays.                         Boubacar PAÏTAO

Source: Aujourd’hui Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *