QUELQUES AVIS DE PERSONNALITÉS LORS DES CONSULTATIONS NATIONALES DU 5 SEPTEMBRE 2020 Niankoro Yeah Samaké, président d’honneur du Parti pour l’Action Civique et Patriotique (PACP)

« Aujourd’hui c’est la validation des Termes De Référence (TDR). Nous avons beaucoup d’attentes. Le peuple malien a beaucoup d’attentes pour les concertations à venir. Aujourd’hui nous pensons que nous devons prendre cet élan pour un nouveau Mali. Nous ne devons pas simplement répéter l’histoire. Nous pouvons aller à l’innovation. Nous pouvons devenir un pays qui démontre l’innovation dans la sous-région. Ce qui s’est passé au Mali, le 18 Août 2020, c’est le Mouvement Démocratique M5-RFP qui a enclenché un mouvement qui doit être un exemple dans la sous-région et même en Afrique quand le peuple se décide et demande la redevabilité à nos leaders.

 

Voilà ce qui s’est passé et voilà l’opportunité pour nous de créer un Mali nouveau. Nos propositions concernent l’architecture de la transition. Nous proposons des organes de la Transition comme la durée de la transition. Notre souhait le plus ardent est que le peuple malien ne se déconnecte pas trop longtemps de la démocratie, des valeurs démocratiques. Donc il faut que la transition soit courte pour permettre de renouer rapidement avec l’ordre constitutionnel, mais aussi nous souhaitons que cela doit marquer le renouveau. Que de nouvelles têtes, de nouvelles personnes, de nouvelles perspectives puissent venir à la tête de ce pays pour que nous puissions avoir un nouveau départ parce que des vieilles perspectives nous ont mis dans le trou que nous connaissons aujourd’hui. »

 

 Habib Sylla, président du Conseil des Maliens de l’Extérieur (HME)

« Ces Assises constituent un espoir. On a appelé le peuple qui a répondu à l’appel. Les Maliens ont répondu massivement à l’appel pour participer aux travaux de validation des Termes De Référence (TDR). Nous souhaitons que tout se déroule normalement. Nous ne pouvons qu’espérer une très bonne fin des travaux au regard de tout cet engouement des Maliennes et des Maliens. Ces travaux sont importants. Nous sommes en train de faire les soubassements de la Transition. C’est le futur du Mali qui se prépare. Nous sommes-là, nous participons avec beaucoup de joie et beaucoup d’espoir ».

 

Le Coordinateur des Mouvements, Associations et Sympathisants de l’Imam Mahmoud Dicko (CMAS), M. Issa Kaou Djim

« Ces Assises sont des assises d’espoir. Ce qui a été dit, c’est l’aspiration du peuple malien. Aujourd’hui les fils et les filles du pays ont été appelés à se mettre ensemble pour un Mali nouveau. Il est attendu des réformes courageuses, ambitieuses pour le bonheur du peuple malien. Au final, c’est de réussir une transition démocratique. On s’est battu pour cette démocratie. Nous allons continuer à nous battre pour cette démocratie. C’est cette démocratie qui permet d’assurer la continuité de l’Etat sur des valeurs républicaines, démocratiques et laïques. Nous sommes une mosaïque : culturelle, linguistique. Nous devrons mettre à profit des valeurs pour réussir notre futur, le Mali, notre bien commun. Nous pensons qu’il faut aider le CNSP, pas parce que ce sont des militaires, ce sont des fils de ce pays qui vivent ce problème avec le reste du pays.

Nous avons besoin d’une armée forte pour lutter contre les barbares, les terroristes, et réitérer notre soutien aux forces armées et de sécurité et aussi les aider pour qu’ensemble, la classe politique, les forces sociales, nous réussissons la transition. Ce n’est pas le moment de mettre une pression insoutenable, inacceptable sur le CNSP, au contraire il faut les aider tout simplement à réussir la transition pour que très rapidement les acteurs politiques légaux et légitimes élus par le peuple du Mali puissent continuer à assurer le processus démocratique. Le discours qui a été tenu nous rassure et nous espérons que cela permettra à notre pays d’aller de l’avant. Le peuple malien, c’est aussi les maliens de la diaspora qui ont contribué et qui continuent à contribuer, qui ont souci du Mali. Ensemble nous allons réussir cette transition démocratique ».

Tougouna A. TRAORE

NOUVEL HORIZON

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *