Que du chemin pour l’homme ! : Oumar MARIKO et les pièges de l’histoire

Le jeudi 2 Juillet 2015, nous avons assisté à une scène surréaliste à l’Assemblée nationale du Mali. De quoi s’agit-il ? Un Président de l’Assemblée Nationale qui devient l’avocat d’un ministre du gouvernement qui a été interpellé par un honorable député. Deux parvenus de la démocratie malienne qui se coalisent pour malmener injustement un des dignes meneurs de la révolution populaire du 26 Mars 1991. Ce jour-ci les martyrs de la révolution qui sont couchés au carré des Martyrs du cimetière de Niaréla vont tous se retourner dans leurs tombes.

oumar mariko depute assemblee nationale parti sadi opposition

La révolution est aussi faite, elle dévore le plus souvent ses propres enfants. Tel est aujourd’hui le cas de l’honorable Oumar MARIKO. Le député étant le représentant du peuple, il tire sa légitimité du suffrage universel. Quant au Ministre du gouvernement il tire sa légitimité du président de la république qui est comme le député élu du suffrage universel.

Juridiquement et réglementairement le député du peuple doit avoir beaucoup plus de considérations que le Ministre qui est nommé et non élu. Lors de l’intervention du Ministre Sada SAMAKE pendant la séance des questions orales du député Oumar MARIKO, la surprise fut le ton belliqueux du Ministre. Il a étalé aux yeux du monde son manque de maitrise de soi et de sagesse.

Quant à Oumar MARIKO, c’est un « Self Maid Man », c’est-à-dire quelqu’un qui a tracé son propre chemin contre vents et marées.

Au moment où ce jeune étudiant idéaliste se battait à mains nues contre le régime dictatorial du Général Moussa TRAORE, où étaient Sada Samaké et Issiaka Sidibé. Il faut que Sada sache que le miel ne se dit pas doux.

Il faut agir et laisser les autres le dire. Ce n’est pas sage dsa part de bomber sa poitrine et déclarer publiquement « tant que je suis là, il n’y aura jamais de coup d’état au Mali. Le temps des coups d’état est dépassé ». Il est allé trop loin et il a parlé à la place du bon Dieu « Allah » le tout puissant. Si réellement, il était compétent ; l’anarchie qui existe au sein de la police nationale n’aurait pas dû exister. Si vraiment il était compétent ; il allait mettre fin à l’insécurité galopante à Bamako et un peu partout au Mali.

Il ne faut pas qu’il fasse la confusion des genres. Oumar MARIKO est dans son rôle de contrôler l’action gouvernementale. Si Sada ne veut pas être critiqué, il doit se défaire de sa charge publique qui consiste à assurer la sécurité à des millions de maliens. Si ce travail n’est pas correctement exécuté qu’il accepte d’être rappelé à l’ordre. Au moment où il était en disgrâce, personne n’a perturbé son sommeil. Mais tant qu’il sera en mission du président ; s’il n’exécute pas correctement cette mission, les critiques vont pleuvoir sur lui. Il faut qu’il comprenne que le temps de la dictature, du laxisme et du favoritisme est passé.

Sada doit aussi comprendre qu’actuellement le management est participatif et le manager doit être un leader qui doit convaincre par la force des arguments mais pas par la force pure. Il faut qu’il se remette à l’école du management moderne et cela lui permettra d’améliorer son style de commandement. Pour ce qui concerne le Président de l’Assemblée Nationale, l’honorable Issiaka SIDIBE, son cas est un véritable cas d’Ecole. Ce cas d’Ecole mérite d’être étudié par les spécialistes du management moderne et les psychologues.

Son comportement le jeudi 02 juillet 2015 se passe de tout commentaire, il a agi comme un fou en général les adeptes de Bacchus quand ils ont « la gueule de bois ». Le Président de l’Assemblée Nationale est handicapé par sa personnalité, sous bas niveau intellectuel, son manque de charisme et de leadership. Il fait toujours preuve de népotisme, de laxisme et de favoritisme. Depuis son élection au perchoir, il n’est pas arrivé à s’imposer comme un leader compétent comme l’étaient ses prédécesseurs comme Ali Nouhoum DIALLO, Ibrahim Boubacar KEITA, Dioncounda TRAORE et Younous TOURE.

L’assemblée nationale étant le forum le plus indiqué pour l’exercice démocratique, le président et l’ensemble des députés doivent avoir des comportements exemplaires pour ne pas ternir l’image de notre auguste Assemblée Nationale. La passe d’armes à laquelle nous avons assisté l’autre jour entre Oumar MARIKO, Sada SAMAKE et le Président de l’Assemblée Nationale n’honore pas notre pays.

Le bureau de l’Assemblée doit veiller pour qu’une telle scène ne se répète plus jamais. Quant à Oumar MARIKO, il ne doit pas baisser les bras dans son combat pour défendre la cause du peuple pour quel un député est élu. Il faut qu’il sache que son chemin est touffu de pièges tendus. Mais grâce à son engagement et à la volonté de Dieu, tous les pièges seront déjoués.

Source: Le Forum

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.