Quand IBK châtie la diaspora malienne du Ghana

Les compatriotes vivant à l’extérieur vont probablement payer un lourd tribut aux résultats de la présidentielle  partout où cette élection s’est conclue par une contre-performance du camp présidentiel. Après en avoir annoncé les couleurs par le rappel massif d’ambassadeurs pour le même motif, IBK a confirmé la tendance le 22 septembre, lors des festivités commémoratives de l’indépendance couplées avec la cérémonie de son investiture.

Parmi la diaspora malienne mobilisée pour la circonstance, le représentant de celle du Ghana en garde sans doute un très amer souvenir. Et pour cause, il nous revient de témoin oculaire que le président de la République a froidement refusé de lui serrer la main en passant en revue les nombreux officiels conviés pour la circonstance. Le chef de l’Etat, de même source, à peine a voilé les raisons de cet ostracisme envers le représentant des Maliens du Ghana. Il lui a en effet tacitement signifié son mécontentement du vote massif de ses concitoyens de ce pays en faveur de Soumaila Cissé, son principal adversaire à la présidentielle. Il est loisible de s’imaginer l’émoi suscité par la posture du chef de l’Etat; il est proportionnel de la déconvenue publiquement essuyée par l’intéressé.

Source: Le Témoin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *