Prorogation du mandat des députés jusqu’en mai 2020 : Le CSDM félicite le gouvernement

Lors d’un point de presse qu’il a tenu le dimanche 9 juin à son siège, le Conseil supérieur de la  diaspora malienne (CSDM) a félicité le gouvernement malien pour avoir prorogé le mandat des députés jusqu’au 2 mai 2020. C’était sous l’égide du président du conseil, Chérif Mohamed Haidara.

 

La prorogation du mandat des députés jusqu’au  2 mai 2020, même si elle est désapprouvée par beaucoup de partis politiques, mouvements et personnalités individuelles, parce qu’elle viole la constitution du 25 février 1992,  est applaudie par le Conseil supérieur de la diaspora malienne (CSDM). Cette décision, selon Cherif Mohamed Haidara et ses membres, permettra  au gouvernement de prendre en compte le taux en termes  Maliens de l’extérieur à l’Assemblée nationale,  aux prochaines élections législatives.

Dans son allocution, le président du CSDM a salué la décision du gouvernement de proroger le mandat des députés jusqu’au 2 mai,  afin de permettre une bonne organisation des élections législatives. « Ceci nous conforte dans notre sentiment que nous avions vu juste, car ce nouveau délai de 12 mois conduit globalement, en tenant compte des six mois précédents, aux 18 mois que nous avions demandés en septembre 2018 et qui nous paraissaient constituer un délai normalement correct permettant aux différents acteurs, d’arriver à circonscrire l’essentiel des préalables indispensables au bon fonctionnement de nos institutions » , dit-il. Pour M. Haidara, la représentation de la diaspora à l’Assemblée nationale reste d’actualité et est d’une importance capitale. « Présent à l’hémicycle, ils sauront mieux défendre leurs intérêts, dans divers domaines, comme l’investissement productif et ses mesures d’accompagnement, leurs conditions de vie et de séjour dans les pays d’accueil… etc », laisse-t-il entendre.

Avant de terminer, le président du CSDM a invité le gouvernement à  respecter le quota  de 10% à l’Assemblée nationale en faveur des Maliens de la diaspora. « Nous veillerons à ce qu’il conduise à établir les formalités d’accomplissement de l’élection des Maliens de la diaspora ; objet de notre combat que nous ne lâcherons pas. En cela, notre disponibilité reste permanente, en vue de contribuer à la réflexion collective sur sa faisabilité », a dit Cherif Mohamed Haidara devant les hommes de médias.

Boureima Guindo

Le Pays

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *