Promotion de la bonne gouvernance : le ministère de la culture initie une journée de sensibilisation et d’information sur le contrôle interne

Le ministère de la culture, de l’artisanat et du tourisme a tenu, le jeudi 23 juillet 2015 au centre international de conférence de Bamako (Cicb), une journée de sensibilisation et d’information sur la stratégie nationale sur le contrôle interne.

Le but recherché par cette journée était de permettre aux cadres de la culture, de l’artisanat et du tourisme de mieux comprendre la notion du contrôle interne et son importance au sein d’une entité ; s’outiller afin de maitriser leurs opérations et les risques y liés ; et enfin, se familiariser avec les Guides d’élaboration des manuels de procédures administratives, comptables et financières. Des objectifs qui s’expliquent par le constat selon lequel, dans la plupart de nos administrations publiques, le contrôle interne fait face à de nombreux défis, dont le premier reste la confusion autour des termes de ‘’contrôle interne‘’, ‘’audit interne’’ et ‘’contrôle tout court ‘’.
‘’L’urgence de la relance du développement au Mali nous impose de maîtriser, à toutes les échelles, les ressources nécessaires à l’atteinte de nos objectifs mais aussi minimiser les risques de mauvaise gestion. C’est à ce prix que nous combleront les attentes des populations. Tout en renforçant la bonne gouvernance, le contrôle interne établit la confiance des citoyens envers les Administrations de l’Etat et aussi les Collectivités Territoriales. Et, c’est pourquoi, en dépit des progrès réalisés, l’efficacité et l’efficience du contrôle interne figurent en priorité dans la déclaration de politique générale du Premier ministre’’, a déclaré le ministre de la culture, Mme N’DIAYE Ramatoulaye DIALLO. « C’est pourquoi, je suis particulièrement heureuse de l’initiative de cette journée d’information et de sensibilisation sur la stratégie nationale du contrôle interne, qui est une opportunité que mon département compte saisir pour lever les imbroglios possibles sur le concept même de contrôle interne » a-t-elle déclaré.
Avant de conclure « nous n’avons pas à attendre qu’une quelconque situation se rétablisse avant d’appeler à l’action et à l’innovation. Notre patience, ne serait plus d’attendre, mais plutôt d’agir en attendant. C’est en cela que j’attends de vous une participation de qualité ».
Seydou Karamoko KONE

 Source: Le Flambeau
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.