Profil : Qui est le nouveau ministre de l’Equipement et des Transports ?

premier ministre moussa mara chef gouvernement mali

Le ministère de l’Equipement et des transports a vu de le remplacement d’un Koumaré par un autre. Si le sortant était militaire, l’entrant est ingénieur d’aviation civile, fin connaisseur des questions relatives aux affaires étrangères. Focus sur ce nouveau visage du Gouvernement Mara.

 

Mamadou Hachim Koumaré est le second ministre des transports de l’ère IBK. Consultant International sur l’intégration sous-régionale, il vient sur un terrain connu.Sortant de l’Université de Dakar, il obtient le Deug en maths et physique avant de rallier Paris la même année. A l’université de Poitiers où il a fait ses armes son parcours est sanctionné par une maîtrise en sciences mathématiques. Dans la foulée, il intègre l’Ecole nationale d’ingénieurs de l’aviation civile (Enac) de Toulouse.

 

Le diplôme d’ingénieur de l’aviation civile avec la mention bien en poche, Hachim Koumaré débute sa carrière professionnelle. Rentré au pays, il devient conseiller en aviation civile en plus d’avoir la casquette de directeur d’exploitation de la Compagnie nationale nationale d’avion Air Mali. Son expertise avérée lui permet de servir au plan international. C ‘est alors qu’il dépose ses valises du coté d’Addis-Abeba. Superviseur des travaux des experts de transports et du tourisme de 1990 à 2003, il sert en Ethiopie.  Chargé du suivi de l’exécution du Programme de la décennie des transports et des communications en Afrique, il coordonne avec les autres institutions régionales et internationales les questions de développement des infrastructures et des services de transport.

 

De  chef d’équipe des infrastructures à la division des transports et de  l’Intégration régionale, à Addis-Abéba, en Ethiopie (1995-2003), il sera directeur du bureau sous–régional de la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique (UNECA), pour l’Afrique Centrale  avec résidence à Yaoundé au Cameroun.

 

 

A noter qu’il a été décoré par la Côte d’Ivoire du président Félix Houphouët-Boigny le 8 Mai 1992 au grade de Chevalier de l’ordre national pour les services rendus à l’Afrique dans le domaine des infrastructures et plus particulièrement du transport aérien.

 

 

Il préside depuis 2000 le conseil d’administration du Programme de politique de transport en Afrique subsaharienne (Ssatp). Ayant côtoyé les Nations unies depuis l’Ethiopie, le nouveau patron du département des transports du Mali  décida de mettre son expertise. Avec plus de 29 ans d’expérience en négociations multilatérales au niveau de la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique dans le domaine des infrastructures et d’intégration régionale, il est devenu consultant international depuis mai 2010. Banques, organisations internationales, régionales et sous-régionales ont été les cadres de ses missions.

Des domaines comme les infrastructures, l’organisation et la participation aux grandes rencontres et l’intégration régionale représentent de l’eau à boire pour lui.

 

 

Pour avoir sillonné plusieurs pays et participé à des conférences internationales sur le développement des infrastructures, dont entre autres le Nepad et la préparation-présidence d’une séance sur les infrastructures du  sommet des chefs d’Etat Europe-Afrique sur le secteur privé, Hachim Koumaré saura relever les défis.

 

Contrairement à son prédécesseur qui s’était éclaboussé avec une mauvaise gestion, notamment de l’aéroport de Bamako, il est certain que Mamadou Hachim Koumaré n’a pas d’excuses pour atteindre les objectifs escomptés.

Parfaitement bilingue, il n’aura guère de soucis de communication avec les partenaires étrangers affiliés à son département. Bonne chance au nouveau ministre de l’équipement et des transports.

 

Idrissa Kéïta

 

SOURCE: Le Témoin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *