Processus de paix : les parties s’accordent sur la Mise en œuvre intelligente de l’accord

Le Premier ministre, Choguel Kokalla Maïga, a présidé, ce vendredi 5 août 2022, la cérémonie de clôture de la Réunion de niveau décisionnel (RND) des parties signataires de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation, issu du processus d’Alger (APR) sur certains aspects de sa mise en œuvre.

 

Après cinq jours de débats, la Réunion de niveau décisionnel a permis aux parties signataires de l’APR de prendre trois principales décisions :
-l’intégration de 26. 000 ex-combattants en deux tranches. Les parties ont convenu que les 13 000 combattants de la première tranche sont répartis selon le quota ayant fait l’objet d’un consensus entre les parties et la seconde a été programmée sur la période 2023-2024.
-la création et l’opérationnalisation d’une commission Ad’hoc chargée de conduire les travaux et de formuler des propositions pour la gestion au cas par cas des hauts cadres civils et militaires des mouvements signataires. Le gouvernement et les mouvements signataires ont décidé que cette commission, qui sera mise en place de façon collégiale dans les meilleurs délais, proposera les modalités de prise en charge des hauts cadres militaires des mouvements signataires à intégrer dans la chaîne de commandement.
-l’engagement du Gouvernement à prendre toutes les dispositions nécessaires pour diligenter les réformes politiques et institutionnelles non liées à la réforme constitutionnelle. Pour ce qui concerne les réformes prévues par l’Accord et liées à la révision constitutionnelle, le soin est laissé au Gouvernement de veiller à les soumettre au comité de rédaction de la nouvelle Constitution en étroite collaboration avec les mouvements signataires.
Dans son allocution de clôture, le Premier ministre, Chef du Gouvernement Choguel Kokalla Maïga a salué la disponibilité, la flexibilité, l’engagement et l’esprit de compromis dont les participants ont fait montre et qui ont permis d’aboutir aux résultats encourageants. «Le Gouvernement de Transition, sous le leadership du Président Assimi Goïta, ne ménagera aucun effort pour mettre en œuvre sa part d’engagement de ce qui a été convenu », a promis Choguel Kokalla Maïga.
Source : CCRP/Primature
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.