Présidentielle : Dr Hamadoun Touré bientôt candidat d’une coalition de partis politiques

Déjà candidat de l’Alliance Kayira 2018 à l’élection présidentielle du 29 juillet prochain, le secrétaire exécutif de SmarthAfrica pourrait être, aussi, celui d’une coalition de partis politiques.

Entamées, depuis quelques mois, les discussions se poursuivent entre Dr Hamadoun Touré et plusieurs autres partis politiques et candidats déclarés ou annoncés. Il s’agit, entre autres, de l’ex-Premier ministre Moussa Mara, candidat du parti « Yéléma » ; Modibo Koné, candidat du « Mouvement Mali kanu » ; général Moussa Sinko Coulibaly de la Plateforme ; Jeamille Bittar du parti MC-ATT ; Kalfa Koné, candidat de la Plateforme portant son nom; Moussa Diawara, candidat indépendant…
Annoncé en dernier, Mr Aliou Boubacar Diallo, candidat déclaré du parti ADP-Maliba aurait, selon nos sources, décidé de faire cavalier seul.
Ces différents candidats et partis politiques envisageraient de désigner un candidat unique à la présidentielle du 29 juillet prochain.
Selon nos informations, c’est plutôt le candidat de l’Alliance Kayira 2018 qui serait pressenti pour être le candidat de cette nouvelle coalition.
Plusieurs critères, fixés d’un commun accord, président à ce choix. Notamment, ceux de l’intégrité et du changement.
Tous ceux qui auront participé aux gouvernements précédents ou cités dans les « affaires sales » ne peuvent, disent-ils, représenter la coalition. D’où le choix du Dr Hamadoun Touré.
Directeur technique de la première station terrienne du Mali, Dr Hamadoun Touré s’est, depuis la fin des années 80, lancé dans une carrière de haut fonctionnaire international.
Détenteur d’un doctorat en Electronique, en Télécommunications et d’Informatique de l’Université de Moscou, Dr Hamadoun Touré a présidé aux destinées de plusieurs organismes internationaux.
Considéré, par la presse internationale comme « l’un des Africains les plus influents dans le monde », Dr Hamadoun Touré aura été l’un des rares Africains à être reconduit plusieurs fois à son poste dans le très select système des Nations-Unies. Avant de devenir secrétaire général de l’Union Internationale des Télécommunications (UIT), dont le siège se trouve à Genève.
Aujourd’hui, il dirige SmarthAfrica. Organisme panafricain basé à Kigali, au Rwanda, il regroupe une dizaine de pays d’Afrique de l’Ouest, du Centre et d’Afrique australe, il a pour objectif de combler la fracture numérique existant entre l’Afrique du nord et l’Afrique subsaharienne ; mais aussi, de promouvoir « l’industrie du numérique » au Mali, en Côte-d’Ivoire, au Sénégal, au Gabon, au Tchad, en Ouganda, au Rwanda….
Réputé pour son intégrité morale et intellectuelle, Dr Hamadoun Touré est l’un des rares candidats, à l’élection présidentielle, à ne pas trainer de « casseroles ». De son entrée à la Fonction publique, jusqu’à son départ, à la fin des années 80, pour l’hexagone, il n’a jamais été soupçonné, encore moins accusé, d’avoir détourné un copeck de l’Etat.
Pour lui, l’année 2018 marque un tournant dans la vie de notre pays : celui du changement.

Oumar Babi

Source: Canarddechaine- Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *