Présidentielle 2018 au Mali: les observateurs de la CEEA présentent un faux rapport contre une somme importante

Venus dans le cadre de l’élection présidentielle au Mali, les observateurs de la coordination des experts électoraux africains (CEEA) déshonorent le continent africain par des actes de corruption à ciel ouvert.

La preuve, le mardi dernier deux jours après les élections, ces observateurs sous la houlette de Jean Marie Ngondjibangante de nationalité camerounaise ont présenté leur rapport à la presse en indiquant l’élection s’est déroulée dans la transparence, la quiétude, l’équité et la cohésion sociale. Un faux rapport publié en faveur du candidat de la majorité présidentielle. Les observateurs ont reçu certains visiteurs hier mardi vers 16 h dans leur hôtel Colombus. Certains observateurs se sont désolidarisés de cet acte ignoble qui jette un grand discrédit sur l’observation electorale.
« J’ai décidé de ne pas participer à la conférence de presse à l’hôtel Colombus car mes collègues ont modifié leur rapport contre des sommes importantes » révèle-t il. Cet honnête homme argue que leur rôle est de pacifier le pays après les élections et non de le basculer dans la violence.
Selon nos sources, le président de la CEEA était parti voir un membre important du directoire de campagne du candidat du chef de file de l’opposition pour motivation financière. C’est après le refus de celui qu’ils se sont jetés dans les bras du camp présidentiel en présentant un faux rapport.
Dans leur rapport, ces mercenaires électoraux indiquent qu’ils ont été déployés dans les régions comme Kayes, Kidal, Gao, Tombouctou, Mopti Koutiala, Ségou, Sikasso. Ce qui est faux et archifaux. Les observateurs de la CEEA n’ont pas quitté les bureaux de vote à Bamako, la capitale malienne.
Dily Kane
Mali24

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.