Présentation de vœux de me Tall à la presse : Quand le leader du Cnid s’érige en donneur de leçon de morale à l’opposition

Le président du du Congrès National d’Initiative Démocratique-Foso Yiriwa Ton (Cnid-Fyt a sacrifié à une tradition en procédant à la présentation de vœux à la presse. C’était à la Maison de la Presse en présence du maître des lieux, Dramane Alou Koné, et du président de l’Assep, Birama Fall, non moins directeur de publication du bihebdomadaire le «Pretoire». L’exercice s’est déroulé en présence des membres du bureau politique du parti du soleil levant.

maitre avocat mountaga Tall ministre enseignement superieur Recherche Scientifique cnid faso

Après les mots de bienvenue du président des lieux Dramane Koné, le président Tall a pris la parole pour rendre d’abord un vibrant hommage a Mamadou Lamine Doumbia, journaliste à l’Indépendant, qui a été arraché à l’affection de la famille de la presse malienne. Ainsi Me Mountaga Tall a abordé la situation générale du pays. L’affaire « Charlie Hebdo », la liberté de la presse, la maladie à virus Ebola, la crise au Nord, les mesures de sécurités en passant par la question de l’avion de commandement et des équipements militaires. Rien n’a été occulté. Le conférencier, sur toutes ces questions a réitéré son soutien au président de la République.

S’agissant de la situation délicate du pays, le conférencier n’a pas caché sa solidarité vis à vis du président IBK, son allié. “Des difficultés demeurent mais nul n’a soutenu que tous les problèmes seraient règles en quelques mois”, a soutenu Me Mountaga Tall. Pour ce qui est des reformes envisagées, le Cnid affirmé qu’il souscrit a cela. C’est pourquoi le parti se prépare à faire face aux prochaines élections de proximité.

Quant aux réactions suscitées par la gestion de la crise du Nord, le président Tall a préféré appeler à plus de sagesse la classe politique. Me Mountaga Tall parle : « Je tiens à saluer le rôle de l’opposition dans la construction démocratique tout en rappelant que lorsque l’unité du pays est en causse comme dans le cas de la crise du Nord, la classe politique doit faire preuve de cohésion et d’unité. C’est le comportement que le Cnid-Fyt a observé lorsqu’il était dans l’opposition et qu’une crise similaire avait éclaté au Nord. Nul ne nous a entendu à l’époque porter des critiques publiques sur l’action du gouvernement en la matière », a soutenu Me Mountaga Tall.

Laya DIARRA

Source: Soir de Bamako

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.