Présentation de vœux à l’UM-RDA: Bocar Moussa Diarra salue l’accord de paix issu du processus d’Alger

L’UM-RDA, à travers son président Bocar Moussa Diarra, a présenté ses vœux de nouvelle année à la presse ainsi qu’à ses militants le samedi 30 janvier 2016 à son siège à Korofina. C’était en présence des militants, sympathisants et de plusieurs responsables dudit parti.

Bocar Moussa Diarra president umrda raky talla ministre travail fonction publique charge relations institution

Dans son intervention, Bocar Moussa Diarra a exprimé le soutien de son parti à l’accord  pour la paix et la réconciliation nationale issu du processus d’Alger. Selon lui, la signature de cet accord  historique les 15 mai  et 20 Juin  2015  devant les amis du Mali a été le plus bel exemple d’unité nationale car le Mali  s’est engagé devant le monde entier  pour la mise en œuvre de cet accord.

A en croire Bocar Moussa Diarra, les principales structures préconisées par l’accord  notamment le comité de suivi et le comité transitoire  de sécurité ont été mises en place ainsi que la Commission  Vérité Justice et Réconciliation.

« L’UM-RDA salue l’engagement financier sans précédent du gouvernement par la création d’un fonds de développement durable  des régions  du nord avec une dotation de 300 milliards FCFA », a indiqué M  Diarra.  Avant d’aouter que l’UM-RDA se réjouit de l’adoption de la Loi d’Orientation et de Programmation Militaire qui renforcera  la consolidation de la paix  et de la réconciliation nationale.

Bocar Moussa Diarra a dénoncé les attaques survenues en 2015, à Bamako, à Sévaré, à Tombouctou,  et les braquages  causant de graves préjudices physiques matériels  à nos concitoyens et  aux amis étrangers  vivant dans notre pays.  C’est pourquoi, il a invité les populations à accompagner les forces de défense et de sécurité dans leur combat à travers les renseignements.

En outre, Bocar Moussa  s’est réjoui du retour des partenaires techniques et financiers au chevet du Mali. Il a rappelé leur engagement financier dans le développement des régions du nord.

Pour M. Diarra, les  jeunes représentent environ 65% de la, population malienne et ils ont besoin d’éducation et d’une formation professionnelle. C’est pourquoi, il a salué le programme présidentiel de création de 200.000 emplois.

 

Nouhoum Koné  

Source: Tjikan

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *