Pour un Mali un et indivisible : Le FMPS sur les fonts baptismaux

drapeau malien (Vert-Jaune-Rouge)Ce mouvement, Front Malien Patriotique pour le Salut «FMPS»n’est pas un parti politique, mais une entité ouverte à tous : membres de partis politiques, syndicats et tout autre démocrate pour un Mali Un et indivisible. La conférence de presse marquant le  lancement du dit mouvement  tenue le Lundi 26 Octobre 2015 à la «Pyramide du Souvenir» était animée par Boubacar Mintou Koné.On notait la présence de Hamadoun Bah,  membre dudit front, Modibo Bah Koné de l’AMSUNEM et notre consœur Mariam Diakité.

Dans son exposé, le principal conférencier Boubacar Mintou Koné dira qu’il s’agit d’un front pour l’émergence du Mali dans lequel se retrouvent tous ceux qui n’ont plus de mains pour applaudir les hommes,mais les gestes.

Aussi, de rappeler que depuis 2012, le Mali traverse une profonde crise multidimensionnelle marquée essentiellement par l’occupation des deux tiers du territoire national par des narco-djihadistes grâce à la complicité des groupes armés séparatistes de l’Adrar des Iforas

«L’espoir fut immense, marqué par le plébiscite d’Ibrahim Boubacar Keita à la tête de la magistrature suprême.De plus en plus, le désespoir, la mélancolie règnent dans le cœur et dans les esprits des Maliens» a-t-il indiqué .Et de dénoncer«le double jeu de la MINUSMA qui s’est érigée en force d’interposition.Le peuple malien continue de boire tranquillement la cigüe. Le dernier acte cinglant pour toute la nation malienne a été le refus catégorique des mouvements armés séparatistes de l’Adrar d’accepter l’ouverture solennelle des classes à Kidal.Aucune réaction de la communauté internationale, et pourtant ces institutions sont promptes à réagir chaque fois que le peuple malien fait une avancée pour recouvrer l’intégralité du territoire national».

Quant à Hamadoun Bah, il dira que les jeunes sont pressés d’arriver, pas pour servir, mais se servir. Il est temps de changer positivement d’où ce combat du FMPS de sensibiliser et d’éduquer les populations.

Coulou

source : La Sentinelle

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *