Pour le succès de sa visite à Sikasso : IBK complimente la Fédération RPM de la 3e région

Emerveillé par la mobilisation lors de sa visite dans la 3e région les 22 au 24 novembre 2017, le président de la République Ibrahim Boubacar Kéita a salué ouvertement en conseil des ministres les efforts de  la Fédération régionale RPM de Sikasso sous la houlette du ministre Nango Dembélé.

Le chef de l’Etat n’a pas attendu la fin de sa visite pour saluer les cadres dévoués de la Fédération du RPM. C’est dans la salle Lamissa Bengaly, le jeudi 23 novembre 2017, à la faveur de la rencontre avec les forces vives de la région que  le président de la République a publiquement reconnu et salué la mobilisation du siècle autour de sa personne.

presidentiel ibk ibrahim boubacar keita sikasso garde securite delegation soutien campagne

Selon lui, de Bougouni à Sikasso en passant par Koumantou et Niéna, les populations sont sorties massivement pour lui réserver un accueil chaleureux. Pour la ville de Sikasso, la mobilisation a dépassé toutes  les attentes. Une marée humaine était visible dans les rues à chaque sortie du chef de l’Etat. Une première dans l’histoire de Sikasso de faire une telle mobilisation pour un président de la République.

Cette mobilisation  est le résultat des efforts conjugués de certains cadres du RPM dévoués à la cause du président de la République dans la 3e région. Il s’agit des membres de la Fédération régionale du RPM sous la conduite du ministre de l’Agriculture, Nango Dembélé. A ses côtés, plusieurs autres cadres comme l’ancien ministre Ousmane Koné, Mamadou Satigui Diakité. Durant des semaines avant l’arrivée du chef de l’Etat, ces personnalités étaient à pied œuvre pour assurer cette forte mobilisation autour de cette visite.

Un catalyseur

ibk ibrahim boubacar keita president malien sikasso

Nango Dembélé est le président de la Fédération régionale RPM de Sikasso. Depuis sa désignation à la tête de ce regroupement, l’enfant de Yorosso a fait de la réconciliation son cheval de bataille. Cette option semble payante, car durant les préparatifs de la visite du président IBK, tous les cadres du parti se sont mobilisés autour de lui y compris son cousin et aîné Ousmane Koné.

Son ouverture, sa disponibilité et son sens d’écoute fait de lui aujourd’hui un véritable rassembleur. Son premier test depuis sa désignation an tant que président de la fédération, Nango a sans nul doute gagné son pari. En véritable chef, Nango est parvenu à atteindre son premier objectif à la tête de la Fédération : regrouper les militants du RPM de Sikasso.

Son courage et son dévouement ont été reconnus par le président de la République lors du conseil des ministres extraordinaire tenu ce dimanche à Koulouba. Il a reçu toutes les félicitations du chef de l’Etat.

Parmi les autres cadres, nous pouvons nommer Mamadou Satigui Diakité, Bakary Togola, Ousmane Koné, Mamadou Tangara, qui ont mouillé le maillot sans oublier la touche des cadres du bureau du BPN avec à leur tête le président du parti RPM, Bocary Tréta, Moussa Timbiné et Boulkassoum Haïdara, qui partis soutenir leurs camarades.

Ousmane Daou

=====================

Visite du président à Sikasso : Un cadre de l’UM-RDA trop pressé

Le directeur du Centre d’animation pédagogique (Cap) de Sikasso, Mohamed Bassirou Bamba dit Seyba, membre influent de l’UM-RDA à Sikasso, a tout fait pour être dans la commission d’accueil.

 

Selon nos informations, l’immixtion de ce jeune cadre de l’Union malienne du Rassemblement démocratique africain (UM-RDA/Faso jigi) dans la commission d’organisation locale cache bien des intentions. Certains qualifient son acte de quête de promotion.

A en croire nos sources, le bouillant directeur du Centre d’animation pédagogique(Cap) rêve de devenir directeur de l’Académie d’enseignement de Sikasso. C’est pourquoi depuis l’annonce de la visite du président IBK, il était sur le qui-vive. Si son parti est membre de la majorité présidentielle, notre source a affirmé qu’il ne faisait pas partie de la commission d’organisation locale pour accueillir le président. L’homme aurait tout fait pour y figurer et se faire voir par le président.

D’ailleurs vous comprendrez sa prise de parole à la télévision nationale lors de la cérémonie de campagne de vaccination après celle du président alors qu’il n’est pas acteur du monde rural.

Très influent cadre du parti UM-RDA, l’homme a fait d’autres tapages circonstanciels pour attirer l’attention du prince du jour à Sikasso. Si certains émettent encore des doutes, dans l’entourage du jeune D-Cap beaucoup le prédisent directeur de l’Académie de Sikasso dans la mesure où le directeur de l’Académie fera valoir ses droits à la retraite en décembre.

Sa nomination en 2014 au poste de D-Cap avait surpris plus d’un dans la Capitale du Kénédougou. Mais l’homme est parvenu à maintenir le cap et nourrit des ambitions de promotion.

Il reste à savoir si notre D-Cap a suffisamment impressionné son visiteur du jour.

Zoumana Coulibaly

source: L’indicateur du Rénouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *