Pour dénoncer la nomination du secrétaire général de la jeunesse RPM de San à la tête de la Radio Voix des jeunes : Une trentaine d’associations de jeunes projettent de battre le pavé

Après la nomination du nouveau responsable des programmes de la Radio Voix des jeunes de la localité, la jeunesse de San est en ébullition. En effet, plusieurs associations de jeunes de la ville ont adressé une correspondance au Préfet pour exprimer leur mécontentement. Ils s’apprêtent même à organiser une marche de protestation pour se faire entendre.

Depuis la signature de la note de service en date du 13 avril 2015, portant nomination de Mama Koné au poste de responsable des programmes de la Radio Voix des jeunes de San, plusieurs regroupements de jeunes, dont l’Association pour la vérité et le développement (AVD), l’Association des jeunes pour le développement de Dalan (AJDD), l’Association des jeunes pour le commerce (AJC), l’Association des jeunes pour le développement de l’agriculture (AJDA), l’Association des jeunes leaders de San (AJLS) sont sur le qui-vive. Ils projettent ainsi d’organiser une marche pour dénoncer cette situation jugée arbitraire avec une forte connotation politique.

En effet, joint par nos soins, le responsable de l’une des organisations  a indiqué que le nouveau responsable de cette radio,  Mama Koné, n’est autre que le secrétaire général de la jeunesse RPM de San (parti au pouvoir). Et d’ajouter qu’il n’a aucune expérience lui permettant de mener convenablement la mission qui lui a été confiée. Selon lui, sa nomination causera beaucoup de tort à la Radio Voix des jeunes de San.

Un autre responsable de la jeunesse a laissé entendre que depuis l’avènement du régime d’IBK, les cadres d’autres formations politiques font l’objet d’une véritable chasse aux sorcières.  » Par cette marche de protestation, nous comptons envoyer un signal fort aux cadres du parti présidentiel pour les informer qu’une seule formation politique ne peut construire un pays « , a-t-il ajouté.

Rappelons que la Radio Voix des jeunes est une initiative du Projet jeunes financé par le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP).

    Boubacar PAITAO

 

Source:  L’Indépendant

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.