Politique : Le pôle de gauche se prépare…

Un regroupement de partis politiques serait sur le point de se constituer. Au-delà des partis, ce regroupement pourrait accueillir des associations à caractère politique. Selon un des initiateurs de ce regroupement, l’objectif recherché serait de former un grand pôle politique de la gauche.

 tieble drame soumaila cisse modibo sidibe opposition parti mali

Au vu de la situation politique actuelle du Mali, ce regroupement ambitionne de combler le vide constaté dans l’animation du débat politique. Les FARE et le CNAS Faso Hérè, sont les initiateurs de ce regroupement.

 

Politique :

Où est passée l’opposition ?

De plus en plus, les Maliens se posent de nombreuses questions sur le silence assourdissant de l’opposition. En effet, ces questions sont relatives à sa cohésion interne, et surtout à son silence actuel au sujet de la vie de la nation. Depuis une déclaration (la seule) au sujet de l’accord de paix, l’opposition a cessé de se prononcer sur les grands problèmes du pays.

De la gouvernance calamiteuse des affaires de l’Etat, à la cherté de la vie, l’opposition n’aurait pourtant que l’embarras du choix…Mais, il semble qu’il existe de nombreuses difficultés, surtout de coordination au sein de l’opposition. La preuve ? Certains partis, en son sein, préfèrent maintenant évoluer en solo.

 

Politique :

Des partis prêts à quitter le navire de la mouvance présidentielle

Ils sont déçus. Et même très déçus ! Il s’agit des partis politiques dont certains ont soutenu la candidature de Ibrahim Boubacar Keïta lors de la présidentielle et sont actuellement membres de la mouvance présidentielle.

Aujourd’hui, ces partis, qui grognent en sourdine, ne cachent plus leur déception. En privé, ils adressent de nombreuses critiques à l’adresse du pouvoir et surtout du président Keïta qui est personnellement indexé de n’avoir pas été loyal vis-à-vis de ses soutiens et autres partenaires.

Aussi, les partis frondeurs accusent ouvertement des barons du RPM. Ceux-ci auraient fait main basse sur l’appareil de l’Etat et le pays. Au-delà des critiques, certains responsables de ces partis de la mouvance envisagent sérieusement de quitter le navire. «L’on pense qu’on a tout au sein de la mouvance, alors qu’on n’est même pas considéré… », indique un responsable de la mouvance.

 

Attentat de la Terrasse :

Le suspect Kouma mis hors cause ?

Il y a quelques jours, les forces de sécurité avaient procédé à l’arrestation d’un jeune homme, nommé Saouty Kouma. Il avait été arrêté à Baraoueli (Ségou) avant d’être transféré à Bamako. Le sieur Kouma était soupçonné d’être l’auteur principal de l’attentat de la Terrrasse qui avait fait six victimes. Au bout des enquêtes, il semble que ce jeune homme (appréhendé chez un marabout) n’aurait aucun lien avec les auteurs de cet attentat terroriste qui avait secoué Bamako.

La Rédaction

source : L Aube

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.