Politique à la malienne, l’heure est à la fusion-absorption

soumaila cisse urd opposition Racine Thiam Convergence action peuple cap

Jadis, on parlait de fusion, transhumance, défection pour d’autres « prostitution politique », quand il s’agissait d’une mutation ou d’un changement de position en politique au Mali.

Aujourd’hui, le phénomène, en expansion révolue ! Désormais, on parle de la « fusion-absorption politique ». Ce concept nouveau en politique a été révélé dans notre pays, par de l’ancien patron de la cellule de communication de la présidence de la République, Racine Seydou Thiam, le désormais vice-président de l’URD.

L’ex-griot qui a peint le bilan du régime IBK pendant des années s’est permis de sacrifier son parti la Convergence d’actions pour le peuple (CAP) dont il était le président, ne serait-ce que pour paraitre dans l’opposition qui mène un combat, parfois insensé contre le régime en place.

Le parti CAP est désormais mort, ses militants sacrifiés. Cependant, la volte-face spectaculaire de son President Racine Thiam, restera à jamais gravée dans l’esprit du peuple pour lequel il proposait de converger d’actions, et dans l’annale des « politiciens-voraces ».

La rédation

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *