POLITIQUE : Extraits du discours de Me Demba Traoré a Kayes

« Il y a à peine un an, nous implorions le tout puissant pour le retour, sain et sauf, de notre Président Soumaila Cissé, paix à son âme. Il en fut ainsi, il nous revint souriant, confiant en l’avenir du Mali sur lequel il n’a cessé de méditer pendant six longs mois de captivité dans la solitude du désert. Il nous revint juste le temps pour lui, de prodiguer d’ultimes recommandations venant compléter le récit d’une vie hors du commun et dont nous fûmes les témoins et compagnons privilégiés.
La volonté divine s’est exprimée, Soumaila nous a quittés le 25/12/2020, après avoir soufflé ses 71 bougies, le cœur rempli d’espoir, la tête pleine de projets pour le Mali. Une vie remplie, une mort honorable, le destin en a ainsi décidé. Une épreuve d’une extrême dureté pour nous, ses héritiers politiques.
Une épreuve à laquelle nous ne nous attendions pas de sitôt, une épreuve qui nous révèle à nous-mêmes ! Une épreuve qui nous oblige à veiller scrupuleusement sur l’héritage politique de l’homme, afin qu’il ne souffre d’aucune altération, de l’entretenir, de le fructifier pour le plus grand bien des maliens pour qui l’homme a tant sacrifié.
Une épreuve qui nous fait injonction de laisser sur le bas-côté, tout ce qui pourrait nous porter préjudice, pour consacrer la meilleure part de nous à la difficile conquête du pouvoir que nous menons depuis plus de 10 ans et surtout, à l’exercice encore plus ardu, de ce pouvoir dans un pays fragilisé par une crise dont les sources sont endogènes et exogènes. Autant d’épreuves qui pourraient repousser plus d’un, ainsi Sénèque avait-il vu juste en affirmant :
‘’ C’est par les épreuves qu’on reconnaît l’homme de cœur ‘’
Des hommes de cœur et de raison, notre parti en regorge. Nous avons été éprouvés et aguerris ensemble par le long et difficile combat pour le Mali, mené avec constance, courage et détermination au sein de notre parti, l’URD, créé il y a 18 ans.
A l’âge de la maturité de notre parti, et dans la douleur de la perte, le devoir nous incombe d’honorer la mémoire de l’illustre disparu, en inscrivant notre candidature dans l’esprit d’une œuvre collective, pour relever le Mali.
Nous le pouvons car nous sommes forts des valeurs qui caractérisent notre union et porteurs d’une offre politique claire et lisible par nos concitoyens, nos alliés et nos partenaires.
Nous le pouvons car nous symbolisons l’espoir. Il nous appartient de le traduire en dynamique politique pour l’intérêt collectif. » Me Demba Traoré à Kayes.
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *