POLÉMIQUES AUTOURS DU CNT :  « Autant il est impossible de faire revenir IBK , autant on ne peut ressusciter l’Assemblée Nationale » dixit Me Amadou Tieoule Diarra 

Le Président du Réseau des Défenseurs des Droits de l’homme ( RDDH) s’est exprimé à notre micro sur le CNT où il fut recalé. L’occasion sera mise à profit pour que Me Amadou Tieoule Diarra évoque la réhabilitation de l’Assemblée Nationale. Une chose irréalisable selon lui qui invite la législature défunte  à aller dans la réalité des faits. 

Notre rencontre avec l’avocat qui a 25 ans de carrière s’est tenue dans un contexte particulier : celui de la contestation des députés de la défunte législature. Pour lui il, la lutte des membres de l’ancien Parlement est peine perdue car s’il est impossible de faire revenir BOUA , il est inimaginable que l’ancienne  Assemblée puisse être ressuscitée.

L’argument de la légalité du vote de certaines lois déterminées  par des élus issus d’un vote au lieu d’élus nommés sera balayée d’un revers de la main . Allusion faite à la loi d’amnistie , qui, selon  Me Amadou Tieoule Diarra a sa solution qui peut être trouvée autrement. Il a rappelé qu’une loi est entendue de plusieurs manières car peut être conçue du fait de l’Assemblée élue, mais aussi d’une entité souveraine non élue. Il est possible que si le CNT est structuré, la faculté de poser des actes  du genre est bien en envisageable.

Pour ce qui est des dédommagements, Me Tioule est en phase avec eux. Être élu et refuser de démissionner pour finalement être remercié par un acte unilatéral doit être revu. Une décision de la République doit être prise par rapport à leurs dédommagements car des députés ont effectués des engagements financiers argumente Me Diarra. La Transition doit prendre ses responsabilités et s’assumer en procédant aux dédommagements. Il faudra demander aux concernés de faire les (…)

 BAMOISA 

NOUVEL HORIZON

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.